Répartition des réfugiés dans l'UE : pas d'accord unanime

  • A
  • A
Répartition des réfugiés dans l'UE : pas d'accord unanime
@ LOUISA GOULIAMAKI / AFP
Partagez sur :

Les Etats membres de l'UE, réunis lundi à Bruxelles, ne sont pas parvenus à un accord unanime sur la répartition contraignante de 120.000 réfugiés supplémentaires. 

Les Etats membres de l'UE, réunis lundi à Bruxelles, ne sont pas parvenus à un accord unanime sur la répartition contraignante de 120.000 réfugiés supplémentaires afin de faire face à la crise migratoire, a indiqué lundi soir la présidence luxembourgeoise. 

"Une grande majorité d'Etats se sont engagés sur le principe d'une relocalisation (des 120.000 réfugiés), mais tout le monde n'est pas pour l'instant à bord", a reconnu le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères Jean Asselborn, qui a présidé un conseil extraordinaire des ministres de l'Intérieur de l'UE. "Pour notre proposition sur les 120.000 (réfugiés), nous n'avons pas eu l'accord que nous voulions", a admis de son côté le commissaire à l'Immigration, Dimitris Avramopoulos, lors d'un conférence de presse commune à l'issue de la réunion. Reconnaissant que les débats avaient été "enflammés", M. Avramopoulos a toutefois estimé que des "progrès avaient été faits".

Les Etats membres ont comme prévu validé la décision de se répartir l'accueil de quelque 40.000 réfugiés en deux ans, conformément à ce qu'ils avaient convenu fin juillet (même s'ils n'ont pour l'heure fixé la destination précise dans l'UE de quelque 32.000 personnes). Mais ils ont échoué à dégager un consensus sur une nouvelle proposition de la Commission européenne qui leur avait expressément demandé la semaine dernière de "relocaliser" avec des quotas contraignants 120.000 réfugiés de plus, qui trouvent actuellement en Italie, en Grèce et en Hongrie.