Etats-Unis-Cuba : quel rôle a joué le pape François ?

  • A
  • A
Etats-Unis-Cuba : quel rôle a joué le pape François ?
@ Reuters
Partagez sur :

MÉDIATION - Le rapprochement historique de Cuba et des Etats-Unis après 53 ans à se tourner le dos doit beaucoup au pape François. 

C’est un succès incontestable pour le pape François. On l’a appris très vite mardi : le pape a joué un rôle majeur dans la réconciliation de Cuba et des Etats-Unis Le Vatican a d’ailleurs communiqué sur la "grande satisfaction" du pape après cette "une décision historique". Qu’en est-il exactement ?

>> LIRE AUSSI : journée historique pour le dialogue entre Cuba et les Etats-Unis

L’Été déclencheur. Dès l’annonce du rapprochement entre les Américains et les Cubains, un haut responsable américain a très vite expliqué le rôle souterrain mais majeur du pape. Tout commence cet été : le pontife lance un appel personnel à Barack Obama en lui écrivant une lettre. Il a fait de même avec Raul Castro, le dirigeant cubain, qui lui aussi a reçu une lettre papale. "Cela a renforcé l’impulsion et l’élan pour aller de l’avant", a expliqué ce haut responsable américain. 

>> LIRE AUSSI : Cuba : le “soulagement” d’un exilé 

Ces lettres étaient destinées, selon le Vatican, à inviter les deux pays à "résoudre les questions humanitaires d'intérêt commun, parmi lesquelles la situation de certains détenus, afin de lancer une nouvelle phase dans les rapports entre les deux parties". La libération de l’Américain, Alan Gross, détenu sur l’île depuis 2009, en échange de trois prisonniers cubains a ainsi débloqué considérablement les négociations. 

Rencontres au sommet. Le Vatican a aussi accueilli des délégations des deux pays en octobre pour finaliser le rapprochement. Selon les mots choisis par le Vatican, le Saint-Siège aurait offert ses "bons offices pour favoriser un dialogue constructif sur les thèmes délicats, dialogue grâce auquel des solutions satisfaisantes ont été trouvées entre les deux parties". 

>> A VOIR : Accord historique entre les Etats-Unis et Cuba

Soutien pour l’avenir. Le Vatican s’engage aussi pour l’avenir en assurant qu’il "continuera à soutenir les initiatives que les deux nations entreprendront pour intensifier leurs relations bilatérales et favoriser le bien-être de leurs citoyens". 

>> A LIRE AUSSI : Cuba-Etats-Unis : 53 années à se tourner le dos

Barack Obama reconnaissant. Le président américain a tenu à adresser ses remerciements personnels au pape, dans son allocution de mardi : "je veux remercier Sa Sainteté, le pape François, dont l'exemple moral nous montre l'importance de rechercher un monde tel qu'il devrait être, plutôt que de se contenter du monde tel qu'il est".