Raids aériens en Syrie : au moins 18 civils tués et 40 blessés, selon les ONG

  • A
  • A
Raids aériens en Syrie : au moins 18 civils tués et 40 blessés, selon les ONG
Partagez sur :

Les frappes de la coalition se multiplient, et ce n’est pas sans conséquences. 

Au moins 18 civils ont été tués et plus de 40 blessés dans des frappes "probablement russes" sur la ville d'Ariha dans le nord-ouest de la Syrie, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Des frappes "probablement russes" ont visé la ville d'Ariha dans la province d'Idleb, contrôlée "l'Armée de la conquête", une coalition de rebelles, tuant au moins 18 civils et faisant plus de 40 blessés, a précisé Rami Abdel Rahmane, le directeur de l'OSDH.

De nombreux blessés sont dans un "état critique". Cette coalition qui comprend notamment la branche syrienne d'Al-Qaïda, le Front Al-Nosra, combat les forces prorégime qui tentent de regagner du terrain dans cette province. Les raids aériens ont causé d'importantes destructions dans plusieurs quartiers et les opérations de secours se poursuivent, a ajouté Rami Abdel Rahmane, précisant que de nombreux blessés sont dans un "état critique".  L'Armée de la conquête a pris le contrôle d'Ariha en mai à l'issue de combats violents avec les forces du régime.

Moscou accusé. La Russie a lancé le 30 septembre une campagne de frappes aériennes en Syrie, affirmant cibler l'organisation Etat islamique (EI) et d'autres entités "terroristes", mais des groupes rebelles syriens accusent Moscou de viser des combattants de l'opposition plutôt que l'EI. La région d'Idleb et l'Armée de la conquête ont été régulièrement visés par ces frappes.