Qui étaient les ravisseurs de Francis Collomp ?

  • A
  • A
Qui étaient les ravisseurs de Francis Collomp ?
@ REUTERS
Partagez sur :

ZOOM - L’ex-otage était aux mains d’Ansaru, un groupe djihadiste nigérian qui n’hésite pas à exécuter ceux qu’il kidnappe.

L’INFO. Francis Collomp a eu beaucoup de chance. L’ex-otage au Nigeria, qui s’est évadé samedi et a pu rentrer en France lundi, était aux mains d’Ansaru, un groupe djihadiste nigérian qui a fait de l’enlèvement d’Occidentaux sa spécialité. Avec une spécificité : Ansaru n’hésite pas à exécuter froidement ses otages.

Ansaru, un groupe ultra-violent. Ansaru, créé en 2012, est une faction dissidente de la secte islamiste Boko Haram. Son nom complet signifie "l’Avant-garde pour la protection des musulmans en Afrique noire". Son chef serait Khalid al-Barnawi, un homme décrit comme ayant des liens avec Boko Haram et avec Al-Qaïda. Le groupe, plus orienté sur l’enlèvement des expatriés, est actif dans le nord-ouest du Nigeria. Pour Marc-Antoine Pérouse de Montclos, spécialiste d’Ansaru, le groupe représente "une menace plus grave, plus radicale, plus extrémiste" que Boko Haram.

L'otage Francis Collomp a réussi à s'évader vendredi :

Francis Collomp à son arrivée en France

© REUTERS

"Jusqu’à présent, tous les otages expatriés entre les mains d’Ansaru ont été tués", a souligné sur Europe 1 Marc-Antoine Pérouse de Montclos. Ces otages ont été tués "au cours d’actions militaires de l’armée nigériane qui ont mal tourné, où tout le monde a été tué, ravisseurs et otages, ou bien parce qu’ils ont été froidement exécutés". En mars, Ansaru a ainsi exécuté sept otages étrangers enlevés en février sur un chantier du nord du pays.

boko haram 930

© Max PPP

Boko Haram, une cible différente. La secte Boko Haram, "l’éducation occidentale est un péché", a elle été créée dès 2004. Sa cible, au départ n’est pas la même que celle d’Ansaru : Boko Haram vise, à l’origine, ceux qu’ils voient comme des mauvais musulmans, ainsi que les forces de sécurité. A l’origine, son leader était Mohammed Yusuf, depuis tué et qui aurait été remplacé par son adjoint, Abubakar Shekau.  Le mode opératoire est aussi différent, puisque Boko Haram multiplie les attentats-suicides. La secte n’a pour l’heure revendiqué qu’un seul enlèvement d’étrangers, celui de la famille Moulin-Fournier, kidnappée en février et libérée en avril.

Des liens présumés avec Aqmi. Hasard du calendrier ? Mercredi dernier, les États-Unis ont placé ces deux groupes sur leur liste noire des "organisations terroristes étrangères". Pour Washington, Boko Haram et Ansaru ont beau être "des organisations terroristes centrées sur le Nigeria", elles sont désormais soupçonnées d’entretenir "des liens avec Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi)". Des membres de Boko Haram se seraient ainsi entraînés aux côtés de combattants d’Aqmi, dans le nord du Mali. Quant au chef présumé d’Ansaru, il aurait des liens avec Aqmi.

sur le même sujet

EVASION - Récit d'une évasion planifiée " url_id="246643">ÉVASION - Récit d'une évasion planifiée

L'INFO - Francis Collomp est en France" url_id="246645">L'INFO - Francis Collomp est en France

L'EMOTION - " url_id="246539">L’ÉMOTION - "C’est un héros, mon mari"