Prise de court, la Belgique emprunte des gilets pare-balles à l'armée américaine

  • A
  • A
 Prise de court, la Belgique emprunte des gilets pare-balles à l'armée américaine
L'armée belge a emprunté des gilets pare-balles à l'armée américaine.@ NICOLAS LAMBERT / BELGA / AFP
Partagez sur :

Pour protéger ses forces, massivement déployées dans les rues de Bruxelles depuis samedi, l'armée belge a emprunté des gilets pare-balles à l'armée américaine.

Prise de court, l'armée belge a emprunté des gilets pare-balles à l'armée américaine pour protéger ses hommes, massivement déployées dans les rues de Bruxelles depuis samedi dernier en raison d'une menace d'attentats. L'armée belge manquait de matériel moderne et léger pour équiper la totalité des hommes qui ont patrouillé dans la capitale. Les gilets pare-balles des belges plus lourds et de facture plus ancienne, sont moins pratiques que ceux des Américains.

Le niveau d'alerte a été porté au degré maximal, 4, dans la nuit de vendredi à samedi dernier pour la Région bruxelloise. Ce seuil, correspondant à une menace "sérieuse et imminente", a été abaissé jeudi d'un cran, de sorte que la totalité de la Belgique est maintenant au niveau 3.