Power Balance, le bracelet de l’arnaque

  • A
  • A
Power Balance, le bracelet de l’arnaque
Faute de preuves scientifiques, Power Balance a été condamné à dédommager ceux qui ont acheté son bracelet.@ MAXPPP
Partagez sur :

La justice américaine a condamné la société qui le commercialise pour "publicité mensongère".

Sa promesse était ambitieuse. Visiblement c’était du vent. Le bracelet Power Balance promettait de "rééquilibrer les énergies et optimiser les performances sportives", mais la justice américaine a remis en cause ses effets magiques, faute de preuves scientifiques. La société qui fabrique et commercialise ce bijou en silicone à hologramme a été condamnée pour publicité mensongère.

42 millions d'euros de dédommagement

Conséquence : Power Balance est contraint de dédommager ses clients à hauteur de 57 millions de dollars, soit environ 42 millions d’euros. Les fondateurs de l’entreprise ont été également obligés de publier une déclaration dans laquelle ils admettent "qu'il n'y a aucune preuve scientifique crédible" qui reconnaît que le pouvoir des bracelets.

"Si vous sentez que vous avez été trompés par nos produits, nous tenons à présenter nos excuses et sans réserve, nous offrons un remboursement complet", concluent les créateurs du Power Balance. Une bonne nouvelle pour les utilisateurs floués, qui ont dû tout de même débourser entre 20 et 40 euros pour se procurer un Power Balance.

Leonardo Di Caprio et Laurent Blanc adeptes

Le bracelet, qui avait été lancé il y a deux ans sur le marché, avait connu un très large succès dès son lancement aux Etats-Unis. De nombreuses personnalités comme les acteurs Catherine Deneuve, Leonardo Di Caprio, Kate Middleton ou encore Robert De Niro mais également les sportifs Laurent Blanc ou Shaquille O'Neal - basketteur de légende de la NBA -, s’étaient montrés Power Balance au poignet.

Mais en janvier dernier, c'est un groupe de consommateurs américains qui avait porté la marque devant la justice en janvier dernier. Ils donc obtenu réparation.