Pour la première fois, la France a usé de guerre psychologique contre Daech

  • A
  • A
Pour la première fois, la France a usé de guerre psychologique contre Daech
@ MAHMOUD SALEH / AFP
Partagez sur :

Les Américains utilisent très souvent cette méthode, l'armée française le fait plus rarement.

Une première. C'était au printemps, au large de la Libye. Cela s'est fait sur une frégate française depuis laquelle ont été diffusées des émissions de radios, au large de la ville de Syrte, sur la côte libyenne. L'information a été révélée par l'hebdomadaire "Le Marin". 

Ecorner l'image des djihadistes. L'armée française a, pendant 15 jours, utilisé une fréquence de la bande FM, capté à Syrte, bastion de Daech en Libye. Et c'était comme une vraie radio : on pouvait entendre des morceaux de musique écoutés sur les autres radios du pays. Mais là, les programmes étaient entrecoupés de messages en arabe, comme par exemple des poèmes, avec un objectif précis : écorner l'image des djihadistes du groupe Etat islamique, pour faire réagir la population locale

Utilisée au Mali. Et pourquoi un bateau ? Tout simplement parce c'est mobile et c'est donc difficile à localiser par Daech. D'ailleurs, la frégate française a effectué des ronds dans l'eau très allongés, au-delà des eaux territoriales - en gros, à une vingtaine de km des côtes. Les Américains utilisent très souvent cette méthode, l'armée française le fait plus rarement - en Bosnie, en Afghanistan - mais l'utilise encore aujourd'hui au Mali, où une radio itinérante diffuse des messages de guerre psychologiques, mais cette fois entrecoupés d'infos-services pour la population locale...