Polémique après l'agression d'un Palestinien en fauteuil roulant par un policier

  • A
  • A
Polémique après l'agression d'un Palestinien en fauteuil roulant par un policier
La vidéo a fait le tour du web.@ Capture d'écran YouTube
Partagez sur :

La vidéo d'un policier israélien renversant un Palestinien en fauteuil roulant fait le tour du web.

Un demi-million de vues en 24 heures. Les images d'un policier israélien renversant un Palestinien en chaise roulante alors qu'il tentait d'approcher une jeune Palestinienne, assaillante présumée gisant dans son sang à Hébron, en Cisjordanie occupée, provoquaient la colère des Palestiniens, lundi. De leur côté, les autorités israéliennes ont dit enquêter sur l'incident.

Plus d'un million de vues. Ces images vues près d'un demi-million de fois ont été tournées dimanche par un militant local dont les images d'attaques de colons ou d'exactions commises par des soldats israéliens font régulièrement le tour de la toile palestinienne. Elles montrent un Palestinien en fauteuil roulant s'avancer vers les policiers israéliens qui font barrage devant le corps d'une jeune femme accusée d'avoir tenté de commettre une attaque au couteau.

Une enquête en cours. L'un des policiers saisit alors la chaise roulante et la renverse en arrière, l'homme chutant violemment au sol. Alors qu'un jeune tente de s'approcher à son tour, un autre policier, l'arme braquée sur son visage, le repousse d'un coup de pied. Puis un troisième policier disperse à coups de grenades assourdissantes les témoins qui se rapprochent. Une porte-parole du ministère israélien de la Justice a affirmé qu'"une enquête (était) en cours sur cette affaire". Le porte-parole de la police Micky Rosenfeld a indiqué que la police avait "dispersé la foule avec des moyens non-létaux, l'homme en fauteuil roulant faisait partie de cette foule".

"Sauvagerie". Sur Internet, des internautes palestiniens dénonçaient "la sauvagerie et la couardise de l'occupation" israélienne. La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967. D'autres s'en prenaient à la passivité montrée selon eux par les autorités palestiniennes en se demandant : "Où sont les dirigeants palestiniens ?" Ces images ont été largement vues par les Palestiniens comme une illustration supplémentaire des brimades et des violences liées à l'occupation, cette fois exercées contre une personne vulnérable. Elles les ont doublement choqués car elles montrent la Palestinienne de 20 ans au pied d'une jeep israélienne sans que les forces israéliennes laissent les Palestiniens approcher.