Plus de 100.000 Africains ont fui vers le Yémen cette année

  • A
  • A
Plus de 100.000 Africains ont fui vers le Yémen cette année
Les migrants qui rejoignent le Yémen sont en grande majorité originaires d'Éthiopie.@ SALEH AL-OBEIDI / AFP
Partagez sur :

Les réfugiés qui fuient la Corne de l'Afrique sont exposés à de multiples dangers au Yémen, pays en proie à un violent conflit armé.

Plus de 100.000 migrants et réfugiés de la Corne de l'Afrique ont traversé le golfe d'Aden pour se rendre au Yémen. Un chiffre en augmentation malgré le violent conflit qui ravage ce pays, s'est inquiété mardi l'ONU qui va lancer une campagne d'information pour prévenir ces migrants des dangers : depuis janvier, près de 106.000 personnes (88.700 venus d'Ethiopie et quelque 17.300 de Somalie) ont traversé la Corne de l'Afrique pour se rendre au Yémen, contre 92.446 en 2015 et seulement 25.898 en 2006.

"Malgré le conflit et la rapide détérioration des conditions humanitaires, plus de 100.000 personnes ont risqué jusqu'à présent cette année leur vie en haute mer pour atteindre le Yémen depuis la Corne de l'Afrique en bateau", a déclaré un porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), William Spindler. "Cela met en évidence la nécessité de soutenir urgemment les pays d'origine et de transit pour décourager les gens de tenter cette traversée mortelle", a-t-il dit.

Violences, exploitation, torture... Les réfugiés arrivent au Yémen par bateau, en traversant le Golfe d'Aden, un périple qui n'est pas sans danger. Depuis janvier, au moins 79 personnes sont mortes en mer dans cette région, selon le HCR.

Depuis le 26 mars 2015, une coalition arabe, sous la conduite de l'Arabie saoudite, mène une campagne de frappes aériennes au Yémen contre les Houthis, des rebelles chiites soutenus par l'Iran. Outre ces violences, les migrants et réfugiés sont exposés à diverses formes d'exploitation, de torture et d'abus, selon le HCR, qui va lancer en décembre une campagne régionale d'information, notamment en Ethiopie et Somalie.