Par où passent les migrants qui arrivent en Europe ?

  • A
  • A
Par où passent les migrants qui arrivent en Europe ?
@ REUTERS
Partagez sur :

CARTE - L’île de Lampedusa est l’un des principaux points de passage vers l’UE, mais pas le seul.

L’INFO. Des embarcations de fortune, des migrants entassés par centaines, sans eau ni nourriture : de toutes les routes de l’immigration vers l’Europe, celle qui mène à l’île italienne de Lampedusa est la plus dangereuse. Au moins 130 personnes ont trouvé la mort jeudi après le naufrage de leur navire, parti de Libye avec quelque 500 personnes à son bord. Lampedusa est pour les Africains la première porte d’entrée vers l’Europe, mais elle n’est pas la seule. Europe1.fr vous les présente.

> L'ESSENTIEL : Plus de 130 morts à Lampedusa

La voie des airs. Pour les migrants se rendant dans l’Union européenne, la toute première voie n’est ni maritime, ni terrestre, mais aérienne, souligne Frontex, l’agence européenne de contrôle aux frontières. Le gros de l’immigration illégale passe par les aéroports internationaux, avec des personnes possédant un visa temporaire et restant dans le pays après son expiration.

Lampedusa. Pour les Africains, Lampedusa, théâtre de la tragédie de jeudi, demeure le point d’entrée numéro un dans l’UE. Dans les environs, les îles italiennes de Linosa et Lampione sont également concernées, ainsi que Malte. Au total, Frontex a recensé plus de 10.000 migrants passés par cette route en 2012. L’agence a noté une baisse du nombre de Tunisiens et d’Egyptiens, et une hausse du nombre d’Erythréens, de Gambiens et de Maliens tentant leur chance à Lampedusa.

> TÉMOIGNAGE : "Tu te frottes à la mort"

Ceuta et Melilla. Autre voie prisée des migrants, celle de la région de Gibraltar. Les enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla, au Maroc, représentent les trois-quarts des migrants détectés par Frontex.

melilla, maroc, 460 REUTERS

Les îles Canaries. Les îles Canaries ne sont plus la porte vers l’Europe qu’elles représentaient il y a encore quelques années : en 2006, 31.000 migrants ont débarqué sur ces îles à bord de "cayucos", des bateaux de pêcheurs en bois. Depuis, l’Espagne a pris des mesures et ils ne sont plus aujourd’hui qu’une centaine à tenter leur chance.

grèce migrants REUTERS

La Grèce. La Grèce était encore il y a peu un passage prisé, à sa frontière avec la Turquie. En 2012, plus de 37.000 personnes ont emprunté cette route à l’est de la Méditerranée, en majorité des Afghans et des Turcs. Depuis que les autorités grecques ont mis en place opération massive de lutte contre l’immigration illégale, les chiffres ont baissé et les migrants passent par d’autres routes, notamment par la Bulgarie.

Les pays de l’Est. La frontière des pays de l’est de l’Union européenne représente également un point de passage pour des migrants venus de Géorgie ou d’Afghanistan. Frontex a dénombré 1.600 passages illégaux en 2012.