Pakistan : un kamikaze adolescent responsable de l'attentat de samedi

  • A
  • A
Pakistan : un kamikaze adolescent responsable de l'attentat de samedi
@ BANARAS KHAN / AFP
Partagez sur :

La déflagration s'est produite au milieu de la foule au sanctuaire de Shah Noorani, un saint du soufisme, et a fait au moins 52 morts.

Un kamikaze adolescent est à l'origine de l'attentat qui a tué 52 personnes samedi soir lors d'une cérémonie religieuse au sud du Pakistan, a indiqué dimanche un haut responsable de la province du Baloutchistan.

"C'était un attentat suicide. Nous avons trouvé des morceaux du corps de l'assaillant, qui montrent qu'il était âgé de 16 à 18 ans", a déclaré le secrétaire aux affaires intérieures de la province, Sarfraz Bugti. "Nous ne pouvons pas confirmer à ce stade quel groupe a commis l'attentat mais tous les groupes terroristes sont les mêmes et coordonnent les attaques", a-t-il ajouté. L'attentat a été revendiqué dans la nuit par le groupe Etat islamique (EI). "Le bilan est de 52 morts et 105 blessés", a indiqué de son côté à l'AFP Anwar Kakar, un porte-parole du gouvernement baloutche.

"La déflagration a été si forte que les gens ont été soufflés". "Tous les blessés ont été transférés à l'hôpital dans des ambulances militaires. L'armée occupe le sanctuaire et en a bloqué les accès. Les experts travaillent pour rassembler des preuves", a-t-il ajouté. Un survivant de l'explosion, Mohammad Shehzad, âgé de 25 ans, se trouvait sur le site avec un groupe de 120 pèlerins lors du drame.  "La déflagration a été si forte que les gens ont été soufflés. Tout le monde courait, hurlait et cherchait sa famille. Les enfants cherchaient leurs mères et pères. D'autres leurs frères et soeurs mais personne n'était là pour entendre leurs cris", a-t-il témoigné.

La déflagration s'est produite au milieu de la foule au sanctuaire de Shah Noorani, un saint du soufisme, une branche mystique de l'islam considérée comme hérétique par certains groupes islamistes radicaux, dont les talibans.
Jusqu'à 600 personnes étaient présentes sur ce lieu de pèlerinage situé dans une région montagneuse reculée du district de Khuzdar, à environ 760 kilomètres au sud de Quetta, la capitale provinciale.