Otages français morts au Mali : les forces spéciales ont abattu le responsable présumé, Abdelkrim El-Touareg

  • A
  • A
Otages français morts au Mali : les forces spéciales ont abattu le responsable présumé, Abdelkrim El-Touareg
AFP@ Des soldats français lors d'une patrouille au Mali (illustration)
Partagez sur :

Abdelkrim El-Touareg, considéré comme responsable de la mort des Français Michel Germaneau, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, a été abattu avec un responsable d'Ansar Dine dans le nord du Mali.

INFO EUROPE 1

Les forces spéciales françaises ont tué dimanche soir Abdelkrim El-Touareg, considéré comme responsable des assassinats de l'otage Michel Germaneau et des deux journalistes de RFI, Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Selon les informations d'Europe 1, les militaires français sont intervenus dans la nuit de dimanche à lundi sur un convoi de quatre véhicules qui se déplaçaient dans le désert dans le nord du Mali.

Le numéro 2 d'Aqmi. A bord des 4x4 se trouvaient plusieurs responsables des organisations terroristes Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et Ansar Dine, dont Ibrahim Ag Inawelen, le chef de la police religieuse d'Ansar Dine responsable du massacre d'Aguelhok, et surtout Abdelkrim El-Touareg, adjoint du numéro un de l'organisation terroriste Mokhtar Belmokhtar et recherché de longue date par l'armée française. Les deux hommes ont été abattus au cours de combats en compagnie de leurs garde du corps, comme le confirme le ministère de la Défense.



Cet émir originaire du Nord Mali avait joué un rôle important pour rallier les tribus touareg à Aqmi lors de la déstabilisation islamiste en 2011. Patron de la brigade qui avait assassiné les deux journalistes de RFI, Hamada Ag Hama de son vrai nom avait participé à l'ensemble des grandes opérations de l'organisation terroriste dans le Sahel et aux prises d'otages répétées de Français dans la région, dont Serge Lazarevic et les époux Larribe.