Nouveau-Mexique : les parents ont donné l'eau à leur enfant pour qu'il survive

  • A
  • A
Nouveau-Mexique : les parents ont donné l'eau à leur enfant pour qu'il survive
Nouveau-Mexique : pour qu'il survive, les parents ont donné leur eau à leur enfant@ McLevn sur Flickr
Partagez sur :

DRAME - David et Ornella, retrouvés morts dans le désert, auraient eu pour dernier geste de donner leur ultime réserve d'eau à leur fils, pour assurer sa survie.

Les deux randonneurs rémois, retrouvés morts dans le désert, auraient donné leurs dernières réserves d'eau à Enzo, 9 ans, pour qu'il puisse survivre dans le brasier. C'est ce qu'indique le grand-père du petit garçon, interrogé samedi matin dans la presse, citant des informations que lui aurait transmis le Quai d'Orsay. L'enfant, fortement brûlé et déshydraté, a pu être secouru à temps. 

Les circonstances exactes encore inconnues. "Mercredi matin, des policières ont sonné à ma porte. Elles m'ont demandé si elles pouvaient entrer car elles avaient quelque chose à m'annoncer. Puis elles m'ont adressé une lettre du ministère des Affaires étrangères qui m'apprenait la mort de mon fils et de ma belle-fille", raconte Alain, le père de David et grand-père d'Enzo, interrogé par Le Parisien.

"D'après les informations que m'a fournies le Quai d'Orsay, David et Ornella auraient donné toutes leurs réserves en eau à leur fils pour lui permettre de survivre. Mais les circonstances exactes de leur mort ne sont pas encore connues. Ma femme qui est aux Etats-Unis me donnera peut-être ces détails sordides à son retour. Les corps devraient être autopsiés sous peu", poursuit-il.

"Le virus du voyage". Dans l'entretien accordé à la presse, le père de David raconte avoir transmis le virus du voyage à son fils dès son enfance, avec une vingtaine de pays parcourus ensemble. Depuis, l'homme avait multiplié les périples avec son épouse Ornella.

De l'expédition au Nouveau-Mexique, Alain explique que le voyage devait durer 5 semaines. "Mon fils préparait ce périple depuis un an et demi avec différents points de chute. Ils ont d'abord atterri à Seattle où ils ont loué une voiture. Ils ont ensuite roulé jusqu'à Santa Fe. Pendant une semaine, tout allait bien, j'avais mon fils au téléphone tous les jours. Jusqu'à ce qu'il décide de partir à pied..." 

Une enquête a été ouverte par le comté d’Otero, en collaboration avec la France, afin de déterminer les circonstances de ce drame.