Séisme au Népal : 18 morts au camp de base de l'Everest

  • A
  • A
Séisme au Népal : 18 morts au camp de base de l'Everest
@ afp
Partagez sur :

CATASTROPHE - A la suite du séisme, le camp de base de l'Everest a été ravagé par une avalanche qui a tué au moins 18 personnes. 

Dix-huit corps ont été retrouvés au camp de base de l'Everest et 61 personnes ont été blessées par l'avalanche provoquée par le séisme qui a frappé le Népal samedi.

Un lourd bilan. Ce bilan, encore provisoire, de 18 morts et 61 blessés est le plus élevé jamais enregistré sur les pentes du sommet du monde. Un premier hélicoptère a décollé samedi matin pour évacuer des blessés. L'avalanche provoquée par le séisme a dévalé les pentes de l'Everest et a enseveli une partie du camp de base sur le versant népalais.

Un ingénieur américain travaillant pour Google aux Etats-Unis est mort dans l'avalanche, a indiqué sa famille. Selon la sœur de Dan Fredinburg, l'alpiniste serait mort au camp de base d'un traumatisme crânien.



La "bonne" saison pour les alpinistes. Selon des responsables du ministère népalais du Tourisme, un millier de personnes, dont quelque 400 alpinistes étrangers qui voulaient profiter de la période climatique réputée favorable à l'ascension, étaient présents aux abords du camp de base au moment de la catastrophe.

Des conditions de sauvetage "rudes". John Reiter, un alpiniste américain, a déclaré à la chaîne de télévision américaine CNN que des dizaines de personnes étaient sérieusement blessées, avec pour beaucoup d'entre elles des blessures à la tête. "Les dernières 18 heures ont été rudes", a-t-il dit. Nick Farr, un Australien membre de l'Everest Academy et du Trek Climb Ski Nepal, a expliqué que les efforts des sauveteurs étaient compliqués par une couverture téléphonique insuffisante.

>> LIRE AUSSI - Séisme au Népal : le bilan de la catastrophe 

>> LIRE AUSSI - Népal : 500 Français localisés et "sains et saufs"

>> LIRE AUSSI - Népal : la vallée de Katmandou dévastée