Mort du patron de Total : le conducteur de la déneigeuse en prison

  • A
  • A
Mort du patron de Total : le conducteur de la déneigeuse en prison
@ Reuters
Partagez sur :

Le conducteur du chasse-neige impliqué dans la collision à l'origine de l'accident qui a coûté la vie à Christophe de Margerie à Moscou roulait avec 0.6 gramme d'alcool.

L'INFO. Trois jours après la mort accidentelle du patron de Total, dans un accident d'avion, l'enquête russe semble progresser. Le conducteur du chasse-neige impliqué dans l'accident qui a coûté la vie à Christophe de Margerie à l'aéroport de Moscou a été placé en détention provisoire jeudi. 

0,6 gramme d'alcool. D'après les enquêteurs, cet homme de 60 ans avait 0,6 grammes d'alcool par litre de sang au moment des faits. La Russie applique une tolérance zéro en matière d'alcool au volant. Dans les premières images de son interrogatoires, montrées par les télévisions russes, l'homme, Vladimir Martynenko, assure ne pas s'être "rendu compte qu'[il] entrai[t] sur la piste de décollage", expliquant avoir "perdu [ses] repères".

Quatre personnes en garde à vue. Par ailleurs, quatre personnes ont été placées en garde à vue. Il s'agit d'employés de l'aéroport de Vnoukovo, où s'est déroulé l'accident. Le chef des nettoyeurs de pistes, le responsable du contrôle des vols, l'aiguilleur du ciel "stagiaire" qui contrôlait le décollage de l'avion de Total et son supérieur qui la supervisait ont été interpellés et placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête, a précisé l'institution dans un communiqué.

>> LIRE AUSSI - Mort de Christophe de Margerie : que sait-on du drame ?

Une collision entre une déneigeuse et le jet privé de Christophe de Margerie est à l'origine du crash mortel, qui s'est déroulé au décollage de l'appareil lundi soir à Moscou. Le conducteur de l'engin, soupçonné d'avoir été ivre au moment de l'accident, a déjà été entendu par le comité d'enquête. Il a indiqué avoir "perdu ses repères" et n'avoir pas vu l'avion en raison en raison d'une faible luminosité.