Moins d'un million de naissances au Japon, du jamais vu depuis 1899

  • A
  • A
Moins d'un million de naissances au Japon, du jamais vu depuis 1899
Conséquence de la baisse des naissances, le taux de fécondité devrait reculer alors que le gouvernement s'était fixé pour objectif de le faire remonter. Image d'illustration. @ AFP
Partagez sur :

Ce nombre marque la 10e année consécutive de baisse de la population japonaise, les morts étant plus nombreuses que les naissances. 

Moins d'un million d'enfants sont nés cette année au Japon, du jamais vu depuis 1899 et une confirmation supplémentaire du vieillissement accéléré de la population, rapportent jeudi des médias japonais.

Un déclin depuis 10 ans. Le chiffre définitif devrait osciller entre 980.000 et 990.000 naissances, précisent le quotidien Nikkei et l'agence de presse Kyodo. Le Japon devrait donc connaître pour la dixième année consécutive un déclin naturel de sa population, le nombre des décès excédant celui des naissances. Le taux de fécondité devrait de nouveau reculer. En 2015, il s'était établi à 1,45 enfant par femme en âge de procréer. Le gouvernement s'est fixé pour objectif de le faire remonter à 1,80.

En 2015 déjà, les naissances au Japon avaient flirté avec ce plancher jusque là jamais atteint depuis l'enregistrement des naissances introduit en 1899. En 1949, année record, il était né 2,696 millions d'enfants au Japon.

Moins de femmes en âge de procréer. D'après le quotidien Nikkei, un des facteurs démographiques de la baisse tient au recul du nombre des femmes âgées de 20 à 39 ans, qui n'étaient plus que 13,66 millions en octobre, 20% de moins que dix ans plus tôt.