Mistral : le Canada, l'Inde, Singapour et surtout l'Egypte "sérieusement" intéressés par le rachat des navires

  • A
  • A
Mistral : le Canada, l'Inde, Singapour et surtout l'Egypte "sérieusement" intéressés par le rachat des navires
@ GEORGES GOBET/AFP
Partagez sur :

Le Canada, l'Inde, Singapour et surtout l'Egypte sont intéressés par le rachat des navires de guerre français.

Le Canada, l'Inde, Singapour et surtout l’Égypte sont intéressés par le rachat des navires de guerre français. La France avait annulé la vente de deux Mistral à la Russie, début août, en raison de l'ingérence russe dans la crise ukrainienne.

Une facture à plus d'1,1 milliard d'euros. Par ailleurs, la facture totale pour les navires devrait s'élever à plus d'1,1 milliard d'euros, selon le secrétaire général de la Défense et de la Sécurité nationale (SGDSN), Louis Gautier. Le montant total des indemnisations à verser au constructeur DCNS, en attendant une éventuelle revente des navires, devrait donc grimper, en incluant des frais de gardiennage et de maintien en état opérationnel des navires. Cette somme n'inclut cependant pas les frais de remplacement des matériels russes, dont le démontage devrait durer jusqu'en janvier.

Près d'un milliard d'euros déjà versés à la Russie. Le projet de loi entérinant l'accord franco-russe après la décision de Paris de renoncer à livrer deux Mistral doit être débattu jeudi à l'Assemblée. Quelque 949,7 millions ont déjà été versés par la Banque de France à la Banque centrale russe dès la conclusion de l'accord avec Moscou le 5 août. Cette somme inclut l'avance de 893 millions versée par la partie russe, plus un montant de 56,7 millions payé par l'Etat français, qui couvre notamment des frais de formation de marins russes.