Michael Moore crée le site internet "TrumpiLeaks"

  • A
  • A
Michael Moore crée le site internet "TrumpiLeaks"
"Je sais que je prends un risque. Je sais que je peux avoir des problèmes", a expliqué le documentariste.@ JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Le documentariste veut permettre aux lanceurs d'alerte de lui transmettre en toute sécurité des informations sur Donald Trump et son administration.

Le documentariste et activiste américain Michael Moore a lancé mardi un nouveau site internet, appelé "TrumpiLeaks", pour permettre aux lanceurs d'alerte de lui transmettre en toute sécurité des informations sur Donald Trump et son administration. "Les patriotes américains au sein du gouvernement, des forces de l'ordre ou dans le secteur privé qui sont au courant de délits, d'abus de confiance et autres fautes commis par Donald Trump et ses alliés doivent donner l'alerte au nom de la protection des États-Unis d'Amérique face à la tyrannie", écrit Michael Moore dans une tribune publiée par le Huffington Post.

"L'enjeu est trop élevé". "Je sais que je prends un risque. Je sais que je peux avoir des problèmes. Mais l'enjeu est trop élevé pour jouer la sécurité", ajoute-t-il. Tout en reconnaissant qu'aucun moyen de communication n'est sûr à 100%, Michael Moore, 63 ans, indique que son équipe a eu recours aux moyens technologiques les plus développés pour garantir l'anonymat des lanceurs d'alerte.

Au lendemain de l'arrestation d'une sous-traitante de la NSA. Il a dévoilé le site "TrumpiLeaks" au lendemain de l'annonce par le département de la Justice de l'arrestation d'une sous-traitante de la National Security Agency (NSA) âgée de 25 ans, accusée d'avoir piraté des informations confidentielles sur les ingérences russes présumées dans la campagne présidentielle de l'année dernière.