Maroc : une journaliste suspendue pour avoir utilisé l'expression "Sahara occidental"

  • A
  • A
Maroc : une journaliste suspendue pour avoir utilisé l'expression "Sahara occidental"
Le Sahara occidental est en grande partie sous contrôle du Maroc depuis 1975.@ FAROUK BATICHE / AFP
Partagez sur :

La journaliste, qui a été immédiatement mise à pied selon le communiqué de la chaîne, dit avoir appris la nouvelle par les médias.

Une journaliste d'une télévision marocaine a été suspendue pour avoir utilisé à l'antenne l'expression "Sahara occidental", indique un communiqué de la chaîne Medi1TV.

"Acte inacceptable". Soumia Dghoughi, responsable de la production et de la présentation de l'émission Afrique Soir diffusée en direct vendredi soir, "a utilisé l'expression 'Sahara occidental' pour faire référence aux provinces du sud du royaume au lieu du terme 'Sahara marocain'", a expliqué ce communiqué publié dimanche soir par la chaîne privée. Après avoir constaté cette "erreur professionnelle", la chaîne a pris "des mesures administratives "rigoureuses" et décidé de la "suspension immédiate" de la journaliste, dans l'attente de la fin de l'enquête qui doit "dévoiler les circonstances de cet acte inacceptable et prendre les mesures légales qui s'imposent", ajoute le communiqué.

Elle l'apprend par les médias. Interrogée dimanche soir, Soumia Dghoughi a expliqué avoir appris la nouvelle par les médias et s'est dit "étonnée de ne pas avoir été contactée auparavant par la chaîne". Medi1TV est une télévision privée qui s'est repositionnée il y un environ un an comme une chaîne d'info en continu "à vocation africaine".

Sujet stratégique. Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental est en grande partie sous contrôle du royaume depuis 1975. Un cessez-le-feu supervisé par une force de maintien de la paix de l'ONU (Minurso) est intervenu en 1991. Le Front Polisario réclame un référendum d'autodétermination alors que Rabat propose comme solution de "compromis" une autonomie sous sa souveraineté, et désigne cette région désertique comme ses "provinces du sud". Le sujet est ultra-stratégique et au cœur de toute la politique extérieure du royaume.