Une centaine d'arrestations après des heurts en marge de l'investiture de Trump

  • A
  • A
Une centaine d'arrestations après des heurts en marge de l'investiture de Trump
400 à 500 manifestants ont lancé des projectiles sur les policiers en combinaison anti-émeute, non loin de la Maison Blanche.@ AFP
Partagez sur :

La police a annoncé vendredi avoir arrêté environ 95 personnes qui manifestaient à Washington, alors que se tenait l'investiture de Donald Trump. 

De nouveaux heurts se sont produits vendredi entre manifestants anti-Trump et la police au centre de Washington, peu après l'investiture de Donald Trump. Environ 400 à 500 manifestants lançaient des projectiles sur les policiers en combinaison anti-émeute, à quelques centaines de mètres du parcours de la parade que doit effectuer le nouveau président. Les forces de l'ordre ont riposté avec des grenades lacrymogènes et la police de Washington a indiqué avoir procédé à l'arrestation "d'environ 95 personnes".

La police prise de court. Des violences similaires ont eu lieu en fin de matinée dans le centre de la ville, avant la prestation de serment, lorsque plusieurs centaines de manifestants masqués et habillés de noir ont lancé des pierres et renversé du mobilier urbain. Plusieurs vitrines de banques, fast-food et magasins ont été brisées et plusieurs véhicules endommagés. Les manifestants avaient visiblement trompé la vigilance des forces de police en changeant leurs vêtements au dernier moment pour s'habiller de vestes à capuches et foulards noirs caractéristiques du groupe "Black Block", un mouvement radical et souvent violent.



"Déplorable". Ces violences se sont produites en marge de nombreuses manifestations pro- et anti-Trump prévues toute la journée à Washington, sans incidents et qui ont rassemblé plusieurs milliers de personnes.  "Les dégâts matériels ne me dérangent pas", explique Scout Holiday, une étudiante de 21 ans venue du Michigan et qui participait à un rassemblement anti-Trump, non loin du périmètre complètement bouclé de la Maison Blanche. "Ce sont des choses qui arrivent quand les gens sont en colère et nous avons beaucoup de raisons d'être en colère aujourd'hui", a ajouté la jeune femme.

"C'est déplorable", a lancé de son côté un homme d'âge mur, partisan de Donald Trump, coiffé d'une casquette rouge arborant le slogan de campagne du républicain, "Make America Great Again". Il faisait référence à l'anathème d'Hillary Clinton qui avait qualifié les supporters du président élu de "déplorables".

Plusieurs centaines de milliers de personnes ont assisté à l'investiture de Donald Trump sur le National Mall, au coeur de la capitale fédérale. Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont encore attendues samedi à Washington pour une "Marche des femmes" contre le président Donald Trump.