Manifestations en Belgique : "du jamais vu depuis 30 ans"

  • A
  • A
Manifestations en Belgique : "du jamais vu depuis 30 ans"
@ REUTERS
Partagez sur :

Au moins 100.000 personnes ont manifesté jeudi à Bruxelles contre les mesures d'austérité du nouveau gouvernement de droite. Une manifestation émaillée de heurts en fin de parcours. 

"Du jamais vu depuis 30 ans", assurent les syndicats. Au moins 100.000 personnes ont manifesté jeudi à Bruxelles contre les mesures d'austérité du nouveau gouvernement de droite, a indiqué la police. Les estimations des syndicats, qui ont organisé cette marche avec des partis de gauche et des associations, évoquaient jusqu'à 130.000 participants, soit 1% de la population du royaume. Plusieurs d'entre eux ont salué une mobilisation "historique", dépassant largement les dernières manifestations nationales.

"Les grandes entreprises et les détenteurs de capitaux ne participent pas à la solidarité. Par contre, on diminue les salaires, on diminue les pensions et on touche à sécurité sociale", a estimé la chef de file des socialistes, Laurette Onkelinx, en tête de cortège.

Onze milliards d'économie prévues. Cette manifestation est un prélude à la contre-offensive annoncée par les syndicats aux réformes économiques et sociales. Soit 11 milliards d'euros d'économies, prévus par Charles Michel, à la tête d'une coalition de droite inédite, composée avec les nationalistes flamands de la N-VA. Une grève générale le 15 décembre dans l'ensemble du royaume.

>> LIRE AUSSI - Charles Michel, un benjamin à la tête de la Belgique

bruxelles 1280

© REUTERS

Parmi les grands points de désaccord,  le report de l'âge de la retraite à 67 ans à partir de 2030, contre 65 ans actuellement. Mais aussi la décision de procéder à un "saut d'index" en 2015, qui aura pour conséquence que les salaires et les allocations sociales ne suivront plus automatiquement l'augmentation du coût de la vie.

Des heurts en fin de manifestation. Près de la gare du Midi, point final du cortège, un face à face tendu a opposé des manifestants aux forces de l'ordre, dont des dockers d'Anvers, qui ont lancé des fusées. La police, qui a répliqué avec des gaz lacrymogène et de puissants jets d'eau. 

"Plusieurs dizaines de policiers ont été blessés, dont deux grièvement", a déclaré le porte-parole de la police de Bruxelles. Selon "Le Soir", 30 personnes ont été interpellées. La Croix-Rouge a indiqué avoir procédé à "36 soins sur place et à 24 évacuations vers des hôpitaux", sans donner de détail sur la gravité des blessures.