Mali : le groupe de Belmokhtar revendique l'attaque contre l'aéroport de Gao

  • A
  • A
Mali : le groupe de Belmokhtar revendique l'attaque contre l'aéroport de Gao
La Mission de l'ONU au Mali a essuyé des dégâts matériels dans l'attentat.@ AFP
Partagez sur :

L'attaque aurait seulement fait des dégâts matériels et entraîné la mort de l'assaillant.

Le groupe du djihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar, visé par une récente frappe aérienne en Libye, a revendiqué la tentative d'attentat suicide survenu mardi à Gao, dans le nord du Mali, dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux et cité mercredi par l'agence mauritanienne Al-Akhbar.

Par ailleurs, un groupe armé pro-gouvernemental, le Groupe d'autodéfense touareg Imghad et alliés (Gatia) a affirmé avoir perdu mercredi cinq combattants dans l'explosion d'une mine à Adjelal, tandis que l'armée malienne déplorait deux morts au cours d'une embuscade lundi près de Gao.

Belmokhtar tué dans une frappe aérienne ? La tentative d'attentat suicide visant mardi soir l'aéroport de Gao, principale ville du nord du Mali, s'était soldée par la mort de son auteur, sans autre victime, selon des sources au sein de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) et de l'armée malienne. La Minusma a publié mercredi des photos montrant des dommages matériels sur ses préfabriqués à l'aéroport de Gao, précisant que l'attaque suicide s'était produite vers 18 heures GMT (19 heures en France).



Mokhtar Belmokhtar, un des djihadistes les plus redoutés du Sahel, rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) depuis un an, donné pour mort à de multiples reprises, aurait péri dans une frappe aérienne française en Libye en novembre, avec le concours des services de renseignement américains, a affirmé lundi un responsable américain.