Malaisie : 72 sacs remplis d'argent et de bijoux saisis chez l'ex-Premier ministre

  • A
  • A
Malaisie : 72 sacs remplis d'argent et de bijoux saisis chez l'ex-Premier ministre
La police malaisienne a perquisitionné le domicile de l'ex-Premier ministre Najib Razak, dans le cadre d'une enquête pour détournements de fonds.@ Mohd RASFAN / AFP
Partagez sur :

L'ex-Premier ministre malaisien, soupçonné d'avoir détourné environ 640 millions d'euros, a toujours nié tout acte répréhensible. Mais la police a fait une découverte intéressante à son domicile.

La police malaisienne a saisi 284 cartons contenant 72 sacs à mains de luxe remplis d'argent et de bijoux lors de perquisitions dans le cadre de l'enquête pour détournements de fonds visant l'ex-Premier ministre Najib Razak, rapportent vendredi des médias locaux.

Des sacs de grandes marques bien garnis. "Notre personnel a vérifié ces sacs et découvert diverses devises parmi lesquelles des ringgit malaisiens et des dollars américains, des montres et des bijoux dans 72 sacs", a déclaré à des médias Amar Singh, chef du département de la criminalité financière de la police. Certains sacs à main sont de grandes marques telles Hermès et Louis Vuitton, a ajouté Amar Singh, observant qu'il n'était pas en mesure dans l'immédiat d'évaluer la valeur de tous les biens saisis.

Récupérer les fonds détournés. Les marchandises confisquées auraient été découvertes dans des copropriétés de luxe dans un immeuble haut de gamme du centre de la capitale Kuala Lumpur. La police avait procédé mercredi à d'importantes perquisitions au domicile de Najib Razak et dans d'autres endroits. Le nouveau gouvernement issu des législatives du 10 mai, dirigé par le Premier ministre Mahathir Mohamad, 92 ans, avait annoncé qu'il souhaitait récupérer les fonds détournés de la société publique 1Malaysia Development Berhad (1MDB), créée par Najib Razak peu après son arrivée au pouvoir en 2009, et endettée aujourd'hui à hauteur de 10 milliards d'euros. L'ex-Premier ministre, soupçonné d'avoir détourné environ 640 millions d'euros, a toujours nié tout acte répréhensible.

Des dépenses extravagantes. Cette affaire qui secoue la Malaisie depuis plusieurs années a largement contribué à la défaite cinglante aux législatives de l'ancienne coalition qui était au pouvoir depuis 61 ans et était dirigée par Najib Razak. L'épouse de ce dernier, Rosmah Mansor, était très impopulaire en raison de ses dépenses extravagantes, notamment des sacs à main de grande marque et des vêtements de luxe. Peu après l'intronisation de Mahathir Mohamad, Najib Razak s'est vu interdire de quitter la Malaisie, alors qu'il s'apprêtait à se rendre à l'étranger.