Un Français de 12 ans kidnappé devant son collège à Madagascar

  • A
  • A
Un Français de 12 ans kidnappé devant son collège à Madagascar
@ AFP/MARCO LONGARI
Partagez sur :

Les ravisseurs ont demandé une rançon aux parents du jeune garçon d'origine indo-pakistanaise.

Le jeune Français venait juste de sortir de son collègue quand quatre hommes armés l'ont kidnappé sous les yeux de sa sœur jumelle, dans la ville de Tuléar à Madagascar. Le garçon de 12 ans, d'origine indo-pakistanaise (appelée karana en malgache), a été enlevé en plein jour mardi, annoncé mercredi l'ambassade de France sur l'île.



Aux alentours de midi, le jeune Houssen sort du collègue français Etienne Flacourt, accompagné de sa soeur. Ils embarquent à bord d'un vélo-taxi mais quelques mètres plus loin, une voiture les arrête, raconte L'Express de Madagascar. Un témoin de la scène raconte au journal que quatre hommes se sont emparé de Houssen. La fillette, laissée de côté, a tenté de s'accrocher à la voiture en hurlant. Mais les kidnappeurs l'ont repoussée avec leurs fusils, sous les yeux de passants ébahis. Le mode opératoire laisse penser à un acte extrêmement bien préparé, selon le journal.

Une demande de rançon. Depuis ce rapt, les "autorités malgaches et françaises sont pleinement mobilisées sur l'enlèvement", a précisé l'ambassade de France qui souligne le maintien de la "relation permanente avec la famille" de l'enfant. "On est encore en train de rechercher activement l'enfant", a également déclaré le directeur général de la police malgache, le commissaire Joachim Rajaobelina. "On a déjà interpellé trois personnes" a-t-il indiqué. Mais un autre policier a concédé au journal local que les "enquêtes avancent à petits pas, pour le moment". 

Des kidnappings fréquents. Une demande de rançon a été reçue par la famille. Les ravisseurs demandent 400 millions d'ariary (près de 123.000 euros), une fortune dans ce pays considéré comme l'un des plus pauvres de la planète. Le kidnapping de karana est fréquent à Madagascar, car ils sont souvent considérés comme une communauté riche.

D'après les informations d'Europe 1, les ravisseurs ignoraient que le jeune garçon avait la nationalité française. Une information qui semble compliquer les négociations.

48 heures après son enlèvement, le garçon est toujours introuvable. Les kidnappeurs ont indiqué par téléphone que Houssen refuse de s'alimenter, ce qui inquiète d'autant plus ses parents que leur fils est asthmatique. On ignore s'il a accès à ses médicaments.