Magnotta, le "dépeceur de Montréal", condamné à la perpétuité

  • A
  • A
Magnotta, le "dépeceur de Montréal", condamné à la perpétuité
@ AFP/HO/SPVM
Partagez sur :

Le jeune Canadien qui avait tué et démembré un étudiant chinois a été reconnu coupable au terme de son procès.

C'était un crime particulièrement sordide. Le "dépeceur de Montréal" a été jugé coupable d'assassinat, mardi, au terme d'un long procès qui s'est tenu à Montréal, au Canada. Selon un journaliste sur place, Luka Rocco Magnotta n'a "montré aucune émotion, a fermé les yeux après l'annonce du verdict". Il a été condamné à la prison à perpétuité et devrait passer au moins 25 ans derrière les barreaux.

Un crime horrible. Luka Rocco Magnotta avait tué, dépecé, violé et démembré un étudiant chinois dans la ville québécoise, en 2012. Il avait envoyé des morceaux du corps au siège du parti conservateur du Canada avant de s'envoler pour Paris. Au cours du procès, des témoins avaient levé le voile sur la cavale du jeune homme, retrouvé quelques jours plus tard dans un café internet de Berlin après être passé par la capitale française.

La démence pas retenue. Le jury n'a donc pas suivi la défense qui avait plaidé la démence et le meurtrier encourt la prison à perpétuité, soit au Canada une peine incompressible de 25 ans de prison. Magnotta, 32 ans, avait reconnu avoir tué et dépecé Lin Jun, alors âgé de 33 ans, mais avait plaidé non coupable à cinq chefs d'accusation pour cause de troubles mentaux. 

Les magistrats l'ont également reconnu coupable d'indignité envers un cadavre humain, publication de matériel obscène,harcèlement du Premier ministre et de députés.

>> LIRE AUSSI - La vie en prison de Magnotta, lettres de fans et malbouffe