Londres : des manifestants anti-gentrification s'attaquent à un bar

  • A
  • A
Londres : des manifestants anti-gentrification s'attaquent à un bar
La devanture du bar après le passage des manifestants (Capture d'écran Twitter).
Partagez sur :

Les militants du quartier de Shoreditch ont attaqué un bar à céréales samedi. Ils jugent que l'établissement est le symbole de la gentrification du quartier qui devrait aboutir à une hausse des loyers et un départ des ménages les moins aisés.

Pour eux, ce café symbolise tout ce contre quoi ils se battent. Samedi, plusieurs centaines de manifestants qui luttent contre la gentrification de Londres ont attaqué le Cereal Killer, un bar à céréales du quartier de Shoreditch. Plusieurs d'entre eux ont peint le mot "ordure" sur la vitrine avant de mettre le feu à un mannequin, rapporte Francetvinfo

Un bol de céréales à cinq euros. Pour contenir le cortège, la police a mobilisé dix camions de bobbies. Un manifestant a été arrêté et un agent des forces de l'ordre a été blessé. La raison de cette colère ? Les militants présents sur place samedi estiment que le Cereal Killer incarne le phénomène de gentrification qui frappe Londres depuis des décennies. En proposant des bols de céréales à des prix élevés (4,70 euros), il attire une clientèle au pouvoir d'achat et au profil social plus élevé que celui de la population locale. Le premier pas vers une installation de CSP+ dans le quartier, qui conduit à la hausse du prix des loyers, et, mécaniquement, à la relégation des habitants moins aisés dans des quartiers périphériques de la ville.

Un débat plus large s'ouvre sur les inégalités. C'est pourquoi l'un des mots d'ordre des manifestants était : "cinq livres pour des céréales quand des gens meurent de faim". Au-delà du seul cas de ce bar à céréales, la manifestation a suscité un débat houleux en Grande-Bretagne, où la société est en proie à de profondes inégalités de revenus.