Les Suisses facilitent la naturalisation des petits-enfants d'immigrés

  • A
  • A
Les Suisses facilitent la naturalisation des petits-enfants d'immigrés
Les Suisses ont approuvé par référendum la simplification du processus de naturalisation des petits-enfants d'immigrés.@ AFP
Partagez sur :

Lors d'un référendum, les Suisses se sont prononcés pour la simplification (accélération et moindre coût) du processus de naturalisation des petits-enfants d'immigrés.

Les Suisses ont approuvé dimanche par référendum une simplification de la procédure de naturalisation des petits-enfants d'immigrés, malgré une campagne marquée par les propos antimusulmans de la droite populiste, selon les résultats publiés par les médias publics.

59 % des Suisses pour la simplification des procédures de naturalisation des descendants d'immigrés. La majorité des votants et des cantons suisses ont accepté la proposition du gouvernement, selon la télévision suisse publique RTS et l'agence de presse publique ATS. Près de 59% des Suisses auraient dit oui à la proposition du gouvernement, d'après l'institut de sondage gfs.bern.

Le projet du gouvernement vise seulement à accélérer et rendre moins coûteuse la procédure d'attribution de la nationalité suisse aux petits-enfants d'immigrés. Il exclut toute acquisition automatique de la nationalité.

Une campagne marquée par des propos antimusulmans. Le député de l'Union démocratique du centre (UDC, parti disposant du plus grand nombre de députés à la Chambre basse), Jean-Luc Addor, également coprésident du comité contre la naturalisation facilitée, a reconnu sa défaite sur le plateau de la RTS. "On était seul contre tous. La problématique de l'islam, j'ai bien peur qu'elle nous rattrape d'ici quelques années", a-t-il déclaré.

Ce comité avait collé devant les gares et les endroits fréquentés des villes une affiche montrant une femme vêtue du niqab (voile intégral qui ne laisse voir que les yeux) avec ce slogan: "Naturalisations incontrôlées? NON".