Les populistes allemands se choisissent des chefs pour les législatives

  • A
  • A
Les populistes allemands se choisissent des chefs pour les législatives
Alexander Gauland et Alice Weidel ont été désignés par une majorité de délégués pour être chefs de file du parti.
Partagez sur :

Un juriste et une économiste ont été désignés, quelques jours après que la figure historique du mouvement a annoncé qu'elle ne mènerait pas la campagne du parti antimigrants AfD.

Le parti antimigrants Alternative für Deutschland (AfD) a choisi ses deux chefs de file en vue des élections législatives allemandes du 24 septembre, un juriste de 76 ans et une économiste de 38 ans, dimanche, lors de son congrès. Alexander Gauland et Alice Weidel ont été désignés par une majorité de délégués, quelques jours après que Frauke Petry, figure historique du mouvement, a annoncé qu'elle ne mènerait pas la campagne de l'AfD.

Le rejet de la motion. Cette désignation intervient en outre au lendemain du rejet de la motion présentée par Frauke Petry qui souhaitait recentrer le parti afin de lui permettre de former des alliances avec les formations politiques traditionnelles allemandes. Elle souhaitait notamment que l'AfD rejete "idéologies racistes, antisémites et nationalistes".

8 à 10 % d'intention de vote. Les derniers sondages allemands accordent de 8% à 10% des intentions de vote à l'Afd, un taux en baisse sensible par rapport à fin 2016, mais supérieur au seuil des 5% requis pour entrer au Bundestag.

Un duo original. Alexander Gauland est souvent présenté comme un soutien de Björn Höcke, également membre de l'AfD, qui avait tenu en janvier des propos controversés sur l'Holocauste et dénoncé la repentance allemande. Moins connue, Alice Weidel, incarne l'aile moins radicale de l'AfD et s'était notamment prononcée en faveur de l'exclusion de Björn Höcke.