Les Iraniennes pédalent contre une fatwa

  • A
  • A
Les Iraniennes pédalent contre une fatwa
C'est l'association féministe iranienne My Stealthy Freedom qui est à l'origine de cette initiative. Image d'illustration.@ BEHROUZ MEHRI / AFP
Partagez sur :

Leurs photos sont publiées sur Instagram afin de protester contre une fatwa émise le 10 septembre dernier par Ali Khamenei.

Le 10 septembre dernier, une fatwa a été lancée en Iran contre la pratique du vélo pour les femmes. Les Iraniennes n'ont pas tardé à réagir contre cette décision, a rapporté mardi le Huffington Post. Une association féministe a en effet décidé de les encourager à poster sur Instagram des photos d'elles sur la petite reine.

Une pratique qui expose "à la corruption". Le 10 septembre dernier, le guide suprême de la Révolution islamique Ali Khamenei a déclaré à une agence de presse : "faire du vélo attire l'attention des hommes et expose la société à la corruption, et surtout cela contrevient à la chasteté des femmes, il faut l'abandonner".

"Les mêmes droits que les hommes". My Stealthy Freedom, association féministe iranienne, par réaction, a décidé de réunir sur le compte Instagram de sa fondatrice des photos de cyclistes iraniennes, fières de la pratique de ce sport. Avec succès puisque chacun des clichés a récolté plus de 10.000 likes. "Espérons pour les femmes iraniennes qu'elles profitent des mêmes droits que les hommes afin de pratiquer librement le vélo dans leur propre pays. Respectons et supportons chacune", a ainsi expliqué une d'entre elles prise en photo lors d'une sortie en VTT au nord de Téhéran. Une autre a publié un cliché où elle montre sa pratique du vélo avec son mari. "Mon mari et moi, on ne va pas abandonner à cause d'une fatwa", proclame-t-elle.

در مورد انتشار عكس تون مطمئن نشديد لطفا نفرستيد. به اينباكس من روزي صدها پيام مي رسد واقعا فرصت نمي كنم دونه دونه پاسخ بدم و از اين بابت شرمنده ام يك دنياااااا اين هم عكس و مطلب ارسالي امروز: اينجا جاده هراز به فيروزكوه، جاده لاسم. كاش به ما هم احترام گذاشته شود... اين توقع زيادي نيست كه زنان و دختران مي خواهند در كشور خودشان حق ساده دوچرخه سواري براي شان ممنوع نشود. به هم احترام بگذاريم و حامي هم باشيم. This photo was taken around the Highway 77, North of Tehran close to the Firoozkooh area. I wish we, too [as female cyclists], commanded some respect. Expecting Iranian women to enjoy the same rights as men in order to be able to freely ride bicycles in their own country is not too much to ask. Let's respect and support each other. #من_عاشق_دوچرخه_ام #IranianWomenLoveCycling

Une photo publiée par Masih Alinejad (@masih.alinejad) le





D'abord une interdiction locale. La fatwa de Ali Khamenei fait suite à l'interdiction le 27 juillet dernierd'interdire le vélo aux femmes  dans la ville de Marivan. Cette décision avait provoqué la colère d'une partie des habitants qui avaient manifesté avec leurs deux-roues dans les rues de la ville les 2 et 9 août pour exprimer leur mécontentement.