Les habitants de Kiev privés d'eau chaude jusqu'en octobre

  • A
  • A
Les habitants de Kiev privés d'eau chaude jusqu'en octobre
Les habitants de Kiev vont être privés d'eau chaude au moins jusqu'au mois d'octobre.@ Walid Berrissoul/EUROPE 1
Partagez sur :

PLUS DE GAZ - Les habitants de la capitale ukrainienne sont privés d'eau chaude depuis lundi. La situation doit durer au moins jusqu'en octobre.

Mauvaise nouvelle pour les habitants de la capitale ukrainienne : ils sont privés d'eau chaude depuis lundi et la situation va durer au moins jusqu'au mois d'octobre. En cause : la crise économique et la coupure du gaz russe.

Les centrales thermiques coupées. A Kiev, où vivent 3 millions de personnes, c'est la société privée Kievenergo, contrôlée par l'homme le plus riche d'Ukraine Rinat Akhmetov, qui détient le monopole du chauffage. L'entreprise a annoncé que "toutes les centrales thermiques [étaient] coupées d'approvisionnement en gaz le 4 août".

>> LIRE AUSSI - Sanctionnée, la Russie riposte

Moscou réclamait une hausse des prix. Le maire de Kiev, Vitali Klitschko, avait auparavant prévenu que cette coupure d'eau chaude, qui intervient chaque été pour deux ou trois semaines, allait durer cette année jusqu'au mois d'octobre. Car depuis la mi-juin, la Russie a coupé son approvisionnement en gaz à l'Ukraine, car Kiev refuse la hausse du prix réclamée par Moscou après le renversement du régime pro-russe en février. Vitali Klitschko, ex-champion du monde du boxe qui était aussi l'un des leaders du Maïdan, le mouvement qui a abouti à la chute du président Viktor Ianoukovitch, a donc expliqué : "nous sommes obligés de renoncer à l'eau chaude pour accumuler du gaz dans des dépôts pour l'hiver". "J'espère que les habitants de la ville vont le comprendre", a-t-il ajouté.

Jusqu'au 15 octobre ? Un autre responsable municipal, Dmytro Novitski, a de son côté laissé entendre que cette coupure pourrait durer jusqu'à "la saison de chauffage", qui débute le 15 octobre. Et justifié la coupure en expliquant que "si nous ne commençons pas à économiser le gaz maintenant, nous aurons de gros problèmes en hiver".

>> LIRE AUSSI - Ces selfies de soldats qui embarrassent l'armée russe