L'Église catholique néerlandaise entachée par des révélations d'agressions sexuelles

  • A
  • A
L'Église catholique néerlandaise entachée par des révélations d'agressions sexuelles
L'Eglise est touchée dans le monde entier par de nouveaux scandales. Image d'illustration. @ CLAUDIO REYES / AFP
Partagez sur :

Selon un quotidien néerlandais, la moitié des évêques et cardinaux du pays actifs entre 1945 et 2010, ont eu connaissance de faits d'agressions sexuelles. 

Plus de la moitié des évêques et cardinaux néerlandais actifs entre 1945 et 2010 ont eu connaissance d'agressions sexuelles commises au sein de l'Église catholique néerlandaise, a révélé samedi le quotidien de référence NRC.

"Aux Pays-Bas aussi les cardinaux et les évêques ont couvert des agressions sexuelles, ce qui a permis aux auteurs de faire beaucoup plus de victimes", écrit le journal.

L'Église confirme une partie des révélations.  "Vingt des trente-neuf cardinaux, évêques et évêques auxiliaires néerlandais ont été impliqués dans des affaires d'abus dans l'Église catholique entre 1945 et 2010", déclare le NRC dans une vaste enquête publiée samedi. "Quatre d'entre eux ont abusé d'enfants et seize autres ont permis le transfert de prêtres pédophiles susceptibles de faire de nouvelles victimes dans d'autres paroisses", poursuit le journal.

Contactée, l'Église catholique néerlandaise a pu "confirmer une partie" de ces révélations, l'autre étant basée sur des informations anonymes relayées par la cellule d'accueil des victimes mise en place par l'Église.

Les cas sont tous prescrits, selon l'Église. "Les noms de plusieurs évêques correspondent à ce que dit un rapport commandité par l'Église en 2010", a déclaré une de ses porte-parole, Daphne van Roosendaal. Les évêques cités sont cependant morts pour la plupart et les cas sont tous prescrits, a-t-elle ajouté.

Aucun des évêques mis en cause par l'enquête du journal n'est encore actif. Ceux encore en vie n'ont pas souhaité réagir, a indiqué le journal.

La commission contre la pédophilie du pape François a prévenu dimanche que la lutte contre les agressions sexuelles contre les enfants devait être "la priorité" de l'Église catholique. Cette dernière n'en finit plus d'être secouée partout dans le monde par de nouveaux scandales de prêtres pédophiles couverts par leur hiérarchie au nom de la protection de l'institution. Mercredi, l'Église allemande s'est dite "honteuse" après que la presse a révélé le contenu d'un rapport d'experts relatant des milliers d'agressions sexuelles sur mineurs commis par des clercs et passés sous silence pendant des décennies.