Le plus haut barrage de Californie menace de céder, évacuation massive

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le plus haut barrage des Etats-Unis menace de s'effondrer, avec le risque d'une gigantesque inondation. Dimanche soir, les habitants ont reçu l'ordre immédiat d'évacuer.

Scènes de panique sur les routes de Californie, dans la région d'Oroville, où le plus haut barrage des Etats-Unis menace de s'effondrer. Les autorités ont lancé un appel à la population pour lui demander d'évacuer la région en urgence.... et ça concerne plus de 150.000 personnes !

Des files interminables de voitures. Dimanche soir, vers 2h30 heure française, toutes les personnes habitant dans une zone de 50 kilomètres au sud du lac d’Oroville ont reçu, de la part des autorités, un message d’évacuation immédiate. "Ce n’est pas un exercice", a martelé trois fois le shérif local. D'énormes embouteillages se sont tout de suite formés. Les autorités ont même dû transformer une autoroute en voie à sens unique. Les images diffusées à la télévision américaine montrent des files interminables de voitures quasiment à l’arrêt.

Depuis, les hôtels et les refuges improvisés se remplissent. La localité d’Oroville, toute proche du barrage, est devenue une ville fantôme, d’après les photos d’un reporter local.

Les eaux montent dangereusement. Ce qui a précipité l’ordre d’évacuation, c’est un trou détecté dimanche soir au niveau du déversoir de secours. Celui-ci est utilisé depuis samedi pour tenter de faire baisser le niveau du lac d’Oroville. Cela fait une semaine que les eaux montent dangereusement à cause des pluies diluviennes de ces derniers jours.

Des inondations monumentales sont à craindre. Ce n’est pas le barrage de 250 mètres en lui-même qui menace de s’effondrer mais le déversoir. S’il cédait, les inondations pourraient être monumentales. Les autorités vont tenter de boucher le trou en lançant des rochers et des sacs de sable depuis des hélicoptères.

Les toutes dernières informations qui sont plutôt rassurantes. La pression de l’eau a un peu diminué depuis quelques minutes, mais les ordres d’évacuation sont maintenus.