Le groupe Etat islamique accepte l'allégeance de Boko Haram

  • A
  • A
Le groupe Etat islamique accepte l'allégeance de Boko Haram
@ AFP
Partagez sur :

Début mars, le groupe terroriste Boko Haram, qui sévit au Nigeria et dans les pays voisins, avait déclaré son allégeance à l'EI.

L'info. L'organisation djihadiste Etat islamique (EI) a accepté l'allégeance du groupe islamiste nigérian Boko Haram, selon un enregistrement audio diffusé jeudi et présenté comme un discours du porte-parole de l'EI, Abou Mohamed al-Adnani. "Nous vous annonçons la bonne nouvelle de l'expansion du califat à l'Afrique de l'Ouest car le calife, que dieu le préserve, a accepté l'allégeance de nos frères du groupe sunnite pour la prédication et le djihad", le nom arabe de Boko Haram. Dans un enregistrement d'une trentaine de minutes, Adnani demande aux musulmans "de se rendre en Afrique de l'Ouest afin de rejoindre nos frères combattants sur place". 

Ce groupe terroriste, qui sème la panique au Nigeria et dans les pays frontaliers, avait annoncé début mars son allégeance à l'organisation extrémiste. Boko Haram, dont on évalue le nombre de combattants à plusieurs milliers, multiplie les attentats sanglants dans les grandes villes du nord du Nigeria et les massacres de villageois dans les zones reculées. Des attaques qui ciblent parfois les Etats voisins du lac Tchad. 



Les allégeances à l'EI se multiplient. Les djihadistes de l'EI appellent depuis plusieurs mois les musulmans à se joindre à eux, et à prêter allégeance au calife Abou Bakr al-Baghdadi. Plusieurs groupes islamistes au Proche-Orient, en Afghanistan, au Pakistan et en Afrique du Nord lui ont déjà fait allégeance.

>> Réécoutez l'analyse de Gwendoline Debono, grand reporter d'Europe 1, sur le rapprochement entre l'EI et Boko Haram : 

>> LIRE AUSSI - L’allégeance de Boko Haram à l’EI, "du marketing terroriste"

>> Réécoutez l'analyse Jean-Pierre Filiu, spécialiste du Moyen-Orient : "Cette nouvelle de ralliement est une catastrophe"