Le casse-tête logistique et le coût délirant de la famille Trump

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le train de vie de la famille Trump pourrait dépasser en quatre ans de plusieurs centaines de millions d'euros celui de la famille Obama en huit ans à la Maison-Blanche.

Un mois seulement après l'investiture du milliardaire Donald Trump, non seulement la protection de la famille du président américain coûte très cher au contribuable, mais elle est un véritable casse-tête logistique, selon le Washington Post.  

Un "cauchemar" et un défi logistique. "Un véritable cauchemar", ce sont les mots d'un ancien agent des services secrets pour décrire les déplacements de la famille Trump. Ce long week-end férié est un parfait exemple du défi logistique que représente la nouvelle tribu présidentielle. Entre Donald Trump, arrivé vendredi soir dans sa somptueuse maison de Mar-a-Lago en Floride, qu'il surnomme lui-même sa "Maison-Blanche d'hiver", une propriété qui n'est absolument pas conçue pour la sécurité d'un président, comme le dit un élu de Palm Beach, ses deux fils aînés qui sont à Dubaï pour l'inauguration d'un coûteux golf de la marque Trump - Donald Junior et Eric sont flanqués en permanence d'une escouade d'agents spéciaux -, et Melania, la Première dame qui vit encore à New York avec son fils Barron, et qui sont naturellement protégés 24h sur 24, la tâche n'est pas aisée...

Un casse-tête et un budget délirant. "C'est de la folie", confie un vieux connaisseur de la Maison-Blanche. Près d'un mois après l’investiture du milliardaire, certains membres des services de sécurité seraient au bord du burn-out. Et ce casse-tête en matière de sécurité a aussi un coût délirant.

Les quatre premiers week-end au soleil de Donald Trump président auraient ainsi déjà coûté 10 millions de dollars (9,4 millions d'euros), selon le Washington post. À ce rythme-là, le train de vie de la famille Trump d'ici la fin de son mandat pourrait dépasser de plusieurs centaines de millions de dollars le coût des vacances de Barack Obama, en huit ans d'exercice à la Maison-Blanche.