Le bus anti-bouchons en Chine était une arnaque

  • A
  • A
Le bus anti-bouchons en Chine était une arnaque
Le bus TEB (Transit Elevated Bus), présenté en Chine, ne verra pas le jour, rapporte Bloomberg.@ AFP
Partagez sur :

Le super bus qui enjambait les bouchons n'avait en fait pas d'autre intérêt que d'attirer les investisseurs sur une plateforme de prêts entre particuliers.

Il était censé désengorger le trafic. Le bus TEB (Transit Elevated Bus), un bus anti-bouchons, n'est en fait qu'une arnaque révèle le journal Bloomberg, le 23 août. Comme d'autres médias et de nombreux investisseurs, Europe 1 est tombé dans le panneau. Ce bus qui, selon le prototype présenté en mai, enjambait la route et se disait capable de circuler au-dessus des voitures, se promettait d'être une révolution. Le projet avait suscité un vif intérêt auprès des investisseurs. 26 millions de dollars, soit 23,2 millions d'euros, avaient ainsi été levés pour financer le projet.

Attirer les investisseurs... qui veulent être remboursés. Et c'était bien le but. Car en fait, le projet ne se fera pas. Le super bus n'avait justement pas d'autre intérêt que d'attirer les investisseurs sur une plateforme en ligne de prêts. Bau Zhiming, l'homme qui avait racheté le concept du bus TEB en 2015, avait promis aux investisseurs des intérêts de 12 %, versés avant même que le bus ne soit mis en service, détaille Bloomberg. Ces derniers sont furibonds. Ils réclament aujourd'hui d'être remboursés.