Laeticia Hallyday : "nous ne sommes pas des exilés fiscaux"

  • A
  • A
Laeticia Hallyday : "nous ne sommes pas des exilés fiscaux"
@ MAXPPP
0 partage

INTERVIEW E1 - Accusés de ne pas remplir leurs obligations fiscales, le chanteur et sa femme ripostent.

L'info. "C'est aberrant", se désole Laeticia Hallyday au micro d'Europe 1. Le couple Hallyday est depuis jeudi au cœur d'une polémique lancée depuis la Suisse : la Radio suisse romande accuse le rockeur et sa femme de frauder le fisc. Ils ne passeraient pas assez de temps en Suisse pour bénéficier du régime fiscal. Les Hallyday n'ont pas l'intention de se laisser faire.

Résidents américains. Laeticia Hallyday assure que son couple "n'a rien à caché" et que leur situation fiscale est parfaitement en règle. "Nous ne sommes pas des exilés fiscaux", a assuré l'épouse du rockeur à Europe 1. Johnny lui-même s'est fendu d'un message assassin sur Twitter : "ces journalistes sont des imbéciles je suis résident US, et pas résident suisse". Le chanteur devrait également publier un communiqué dans la journée.

Nous n'avons rien à cacher :



Laeticia Hallyday : "nous ne sommes pas des...par Europe1fr

Des impôts payés aux Etats-Unis. "On vit aux Etats-Unis, on paye des impôts aux Etats-Unis, on paye des impôts en France. Qu'est-ce-qu'on a fait de mal ? Aujourd'hui, c'est mal d'être heureux dans un pays et d'y élever ses enfants ?", questionne l'épouse du chanteur. Laeticia Hallyday commente également sur le choix de son couple de vivre aux Etats-Unis. Une destination qui, selon elle, n'est pas liée à la situation fiscale américaine. " Ça fait vraiment parti de cette renaissance de mon mari. On a vécu des épreuves difficiles et on s'est reconstruit ici. C'est un pays qui est important pour nous. Nos enfants sont scolarisés ici. Nous ne sommes pas des exilés fiscaux", assure-t-elle.

Selon les informations d'Europe 1, les Hallyday ont obtenu le statut de "famille résidente" depuis le début de l'année 2013. En passant plus de six mois par an dans sa villa de Pacific Palisades, à Los Angeles, et en payant les taxes sur ses dépenses faites aux Etats-Unis, Johnny entre dans le cadre de la convention fiscale franco-américaine de 1994. Le rockeur n'est donc pas en infraction. Selon un avocat fiscaliste, conseil de nombreuses stars françaises installées outre-Atlantique, joint par Europe 1, tout est bien légal dans ce dossier.

Des photos sur Instagram. Au départ de cette polémique, l'enquête d'une journaliste suisse, menée à partir des photos postées sur les réseaux sociaux par les Hallyday. Los Angeles, Saint-Barth, Malibu, Paris... Elle a compté : au total, la famille Hallyday ne passerait que 15 jours par an dans son chalet de Gstaad des Alpes suisses. Bien en deçà du nombre de jours requis pour bénéficier de la fiscalité du canton de Bern.  "Vous pensez bien que si on avait quelque chose à cacher, on ne mettrait pas de photos. On ne partagerait pas notre vie avec les fans", s'exclame Laeticia Hallyday sur Europe 1.

instagram-laeticia

En effet, "Jean-Philippe Smet a l'obligation légale de résider au minimum 6 mois et un jour dans le canton bernois pour pouvoir bénéficier du forfait fiscal suisse extrêmement avantageux", a insisté le député français Yann Gallut. L'ex-rapporteur du projet de loi sur la fraude fiscale à l'Assemblée nationale pointe que si les révélations de la RSR étaient avérées, "il pourrait être poursuivi par la justice française pour avoir organisé une fraude à l'impôt".

sur le même sujet, sujet,

LA QUESTION - Hallyday trahi par son compte Instagram ?

IMPOTS - Pourquoi Johnny a-t-il délaissé la Suisse pour la Californie ?

L'INFO - Johnny Hallyday fait ses adieux à la Suisse ?

ZOOM - Johnny Hallyday aux prises avec le fisc