La tante du petit Syrien noyé choquée par un dessin de "Charlie Hebdo"

  • A
  • A
La tante du petit Syrien noyé choquée par un dessin de "Charlie Hebdo"
La Une du numéro de Charlie Hebdo du 13 janvier.@ Charlie Hebdo
Partagez sur :

HUMOUR NOIR - Le dessin de "Charlie Hebdo" sur ce que serait devenu le petit Aylan s'il était encore en vie a choqué sa tante.

La tante d'Aylan Kurdi, le petit Syrien qui a péri noyé en septembre sur une plage turque et dont la photo avait ému le monde entier, a exprimé son dégoût à propos d'une caricature de son neveu dans le journal satirique français Charlie Hebdo.

Dans un dessin au milieu d'une double page du dernier numéro de l'hebdomadaire, une caricature signée du patron du journal, Riss, dépeint un pervers à la poursuite d'une femme, sous le titre "Que serait devenu le petit Aylan s'il avait grandi ?".

Référence aux événements du Nouvel An à Cologne. Et Riss d'ajouter : "Tripoteur de fesses en Allemagne", en référence aux agressions sexuelles qui ont eu lieu dans la nuit de la Saint-Sylvestre, notamment à Cologne. "C'est dégoûtant, mais nous devons l'ignorer", a écrit Tima Kurdi, la tante du petit Aylan, sur son compte Twitter.

Respecter la famille. Installée en banlieue de Vancouver, au Canada, Tima Kurdi, qui a parrainé et accueilli après Noël au titre de réfugiés son frère, sa belle-sœur et leurs trois enfants, a ensuite fait part de sa peine à la télévision publique CBC. "Je souhaite que les gens respectent la peine de notre famille" qui n'est plus "la même depuis la tragédie".

Reprendre une vie normale. Alors que la famille essaie de reprendre une vie normale, cette caricature vient rappeler le douloureux épisode de la perte d'Aylan. "C'est injuste de nous faire mal à nouveau", a affirmé sa tante, en imaginant la peine ressentie par son frère Abdallah, le père du petit noyé. Le dessin a déclenché de vives critiques sur les réseaux sociaux. Interrogé jeudi par l'AFP sur la controverse suscitée par son dessin, le journal n'a pas souhaité s'exprimer.