La police de San Francisco épinglée pour ses pratiques discriminatoires

  • A
  • A
La police de San Francisco épinglée pour ses pratiques discriminatoires
Le rapport du ministère de la Justice énonce pas moins de 272 recommandations à suivre par les autorités de San Francisco@ Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

"Des preuves écrasantes montrent que les conducteurs afro-américains sont stoppés de façon disproportionnée", souligne l'enquête sur le San Francisco Police Department (SFPD).

La police de San Francisco a incorrectement formé ses agents à l'usage de la force et cible de façon disproportionnée les Noirs et les Hispaniques dans ses contrôles routiers, conclut une enquête officielle rendue publique mercredi.

Enquête fédérale. Dans la majorité des homicides causés par la police de cette ville de la côte Ouest des Etats-Unis, les victimes sont des personnes de couleur, relève également ce rapport du ministère américain de la Justice. "La police de San Francisco n'enquête pas de façon appropriée sur l'usage de la force par ses agents", regrettent aussi les inspecteurs du ministère. Ce rapport conclut une enquête fédérale lancée à San Francisco le 1er février 2016, dans le sillage d'un retentissant scandale causé par la mort dans la ville californienne d'un Noir abattu par des policiers.

Stoppés et fouillés "de façon disproportionnée". Des investigations similaires ont été lancées sur la police de Chicago ou la police de Baltimore, après des protestations déclenchées par la mort de jeunes Noirs lors de confrontations avec des policiers. "Des preuves écrasantes montrent que les conducteurs afro-américains sont stoppés de façon disproportionnée par rapport à ce qu'ils représentent au sein de la population des conducteurs", souligne l'enquête sur le San Francisco Police Department (SFPD). Lors de contrôles routiers, Noirs et Hispaniques sont également fouillés de façon disproportionnée, constate le rapport, "même s'ils sont moins susceptibles de transporter des substances interdites que les conducteurs blancs".

272 recommandations à suivre. Le rapport du ministère de la Justice énonce pas moins de 272 recommandations à suivre par les autorités de San Francisco, afin de réduire la profonde défiance qui règne dans certains quartiers où les policiers ont été accusés de racisme ou d'abus de pouvoir. Cette défiance s'était cristallisée autour de l'affaire Mario Woods, un Noir de 26 ans dont la mort à San Francisco en décembre 2015 a été comparée à une exécution par un peloton : au moment où il a été fauché par les balles, l'homme de petite taille était debout et en partie recroquevillé contre un mur, tenu en joue par au moins six agents des forces de l'ordre.