La Grèce tourne la page des plans d'aide internationaux

  • A
  • A
La Grèce tourne la page des plans d'aide internationaux
"Pour la première fois depuis début 2010 la Grèce se tient debout sur ses deux pieds", s'est réjoui Mario Centeno, le président du Conseil des gouverneurs du Mécanisme européen de stabilité (MES).@ Ben STANSALL / AFP
Partagez sur :

La Grèce est le dernier pays, après le Portugal, l'Irlande, l'Espagne et Chypre, à émerger des plans d'aide internationaux qui leur ont évité de sombrer pendant la crise.

La Grèce émerge officiellement lundi du troisième des plans d'aide aussi stricts qu'impopulaires sous lesquels elle vivait depuis 2010. "Pour la première fois depuis début 2010 la Grèce se tient debout sur ses deux pieds", s'est réjoui tôt lundi dans un communiqué Mario Centeno, le président du Conseil des gouverneurs du Mécanisme européen de stabilité (MES) qui a piloté le dernier programme. Il a considéré l'événement comme le résultat de "l'effort extraordinaire du peuple grec, la bonne coopération avec l'actuel gouvernement grec et les efforts des partenaires européens", qui ont consenti prêts et aménagement de dette.

289 milliards d'euros de prêts en trois programmes. La Grèce est le dernier pays, après le Portugal, l'Irlande, l'Espagne et Chypre, à émerger des plans d'aide internationaux qui leur ont évité de sombrer pendant la crise, et d'entraîner peut-être la zone euro avec eux. Elle a reçu de ses créanciers (FMI, UE et BCE) 289 milliards d'euros de prêts en trois programmes, en 2010, 2012 et 2015.