La France drague la Chine balle au pied

  • A
  • A
La France drague la Chine balle au pied
Laurent Fabius fait les yeux doux à son homologue Wang Yi à Pékin.@ GOH CHAI HIN / POOL / AFP
Partagez sur :

Laurent Fabius se lance dans une opération séduction auprès des touristes chinois pour les attirer en masse lors de l'Euro 2016, qui se déroulera en France.

D'Alain Delon à Alain Perrin. Les vins de Bordeaux, Alain Delon et les marques de haute couture : voilà les charmes français auxquels les Chinois ont succombé jusque-là. Mais à un peu plus d'un an de l'Euro 2016, pour attirer toujours plus de touristes venus de l'Empire du milieu sur son sol, la France troque le costume trois-pièces de créateur pour enfiler son short de footballeur. Moins glamour, mais tout aussi efficace, du moins c'est ce qu'espère le ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, coach du tourisme hexagonal. Pour ce faire, la France a dévoilé un plan de jeu ambitieux vendredi à Pékin. Le pays de la Ligue 1 propose en effet à la Chine de former 600 de leurs entraîneurs et a annoncé la création d'une application pour mieux accueillir les touristes. Application élaborée par Erlinyou, une société chinoise fondée par un Français. 

15.000 tickets à vendre pour la Chine. "J'attends beaucoup de touristes chinois à cet Euro, et je voudrais profiter du fait qu'ils viennent pour leur montrer à la fois les villes des tournois, mais aussi les régions", a avancé "coach Fabius" depuis Beijing. Objectif annoncé : vendre 15.000 billets aux touristes, dont 20% de places en loge. De quoi assurer un débarquement en masse de Chinois, réputés dépensiers lors de leurs séjours à l'étranger. La France a trouvé en Alain Perrin, ancien entraîneur de Lyon et de Marseille et actuel sélectionneur de l'équipe chinoise, une égérie idéale.

"Coach Fabius" mouille le maillot. Histoire de marquer le coup, Laurent Fabius a même échangé quelques passes à la main –à l'inverse de François Hollande, manquerait-il d'assurance balle au pied ?- avec le technicien français, qui a conclu la séance par quelques déclarations vendeuses sur le futur Euro : "C'est le plus haut niveau mondial derrière la Coupe du Monde, les plus grands joueurs, les Robben, les Ronaldo seront là, donc je crois que les Chinois vont répondre présent." De quoi plaire au premier des Chinois, le président Xi Jinping, "un amoureux du foot" selon Alain Perrin.  

fabius-1280

5 millions de touristes chinois en France ? Un amoureux du foot qui devrait être comblé d'apprendre que la France propose d'accueillir et de former 600 entraîneurs chinois au Centre de ressources, d'expertise et de performances sportives (CREPS), pour essayer d'améliorer le niveau du pays, peu performant en la matière. La Chine, qui excelle pourtant dans de nombreux sports, de la gymnastique au ping-pong, n'est que 82e au classement Fifa. Laurent Petrynka, directeur de l'Union nationale du sport scolaire, explique que le pays éprouve quelques difficultés à gravir les échelons du foot mondial. Pourtant ils peuvent compter sur "la structuration via l'école, qui remplace le tissue associatif, que nous connaissons en Europe, mais qui n'est pas développé en Chine." Des efforts qui, Laurent Fabius l'espère, pourraient aider la France à attirer toujours plus de touristes chinois. Ils étaient 1,7 millions en 2014. L'objectif affiché est d'atteindre la barre des cinq millions. 

Trophée des champions et maillots en mandarin. Mais ce voyage ministériel en Chine n'est que la première phase d'une campagne de communication de plus grande ampleur. Les grands médias chinois tels que Titan Sports, l'équivalent du quotidien L'Equipe, seront invités au tirage au sort de la compétition en décembre prochain, à Paris. Ils sont invités à tourner douze vidéos sur le sujet, qui seront diffusés dans tout le pays. Le foot semble donc devenir un nouvel axe fort entre Paris et Pékin. En effet, le dernier trophée des Champions (match entre le vainqueur du championnat et de la Coupe de France) s'est déroulé dans la capitale chinoise, tandis que le club de Sochaux pourrait être racheté par Ledus, un groupe chinois.

De l'OL à Hélène et les Garçons. Parmi les clubs français, les marques d'attention envers l'Empire du milieu se multiplient. L'Olympique Lyonnais et le FC Metz ont déjà noué des partenariats avec la Fédération Chinoise de Football. A l'occasion du nouvel an chinois, plusieurs clubs de Ligue 1 comme Reims ou Ajaccio ont même floqué leurs maillots en mandarin. Mais le foot français, moins attractif que les championnats anglais ou espagnol, doit faire face à de sérieux concurrents. Pas de quoi désespérer pour autant : si Hélène d'Hélène et les Garçons, qui jouit d'une belle renommée en Chine, participe au rayonnement de la France, la Ligue 1 a peut-être un rôle à jouer. L'Euro 2016 encore plus.