La famille royale britannique et les Irlandais scellent la réconciliation

  • A
  • A
La famille royale britannique et les Irlandais scellent la réconciliation
Poignée de main symbolique entre le prince Charles et le président du Sinn Fein, Gerry Adams@ AFP/BRIAN LAWLESS
Partagez sur :

Le prince Charles est allé mardi à la rencontre du leader du Sinn Fein, Gerry Adams. C'est la première fois qu'un membre de la famille royale fait ce geste envers les républicains irlandais.

Les deux hommes ont longtemps été des ennemis jurés. Mardi après-midi, le prince Charles a brièvement rencontré Gerry Adams, président du Sinn Fein, à l'université de Galway. Jamais un membre de la famille royale n'avait fait le déplacement jusqu'en République d'Irlande pour y rencontrer un membre du parti républicain irlandais.

Charles, prince et militaire. Militant de l'Irlande unie et indépendante, Gerry Adams a serré la main du prince de Galles, en visite de deux jours dans le sud de l'île irlandaise. L'héritier du trône a longtemps été honni par l'IRA, l'ancienne branche armée du Sinn Fein, en raison de son grade de colonel dans l'armée britannique mais aussi (et surtout) car il représente "l'occupation" britannique sur l'île irlandaise, selon les indépendantistes. Le Sinn Fein milite au Nord et au Sud en faveur de la réunification de l'Irlande par des voies démocratiques. L'IRA, sa branche armée, a abandonné le combat violent après les accords de paix de 1998.

L'attentat de Mullaghmore. Le prince Charles doit se déplacer mercredi, dans un geste de "paix et réconciliation", à Mullaghmore. Quatre personnes étaient mortes en 1979 dans l'explosion d'une bombe de l'IRA dans cette ville. Charles avait été directement touché par cet attentat, puisque Lord Moutnbatten, son grand-oncle, faisait partie des victimes. Dans le passé, Gerry Adams a exprimé "ses regrets", après avoir justifié l'action de l'IRA à l'époque de l'explosion.

La reine en Irlande … du Nord. Cette poignée de main marque une nouvelle étape dans le cadre de l'application de l'accord de paix qui a mis fin en 1998 à des décennies de conflit en Irlande du Nord. En 2012, la reine Elizabeth II s'était rendue en Irlande du Nord, un territoire qui fait partie du Royaume-Uni. La souveraine y avait rencontré Martin McGuiness, ancien commandant de l'IRA et vice-Premier ministre d'Irlande du Nord, un geste considéré comme historique.