La crise des réfugiés est "la pointe de l'iceberg" pour le pape François

  • A
  • A
La crise des réfugiés est "la pointe de l'iceberg" pour le pape François
@ afp
Partagez sur :

La crise des réfugiés en Europe n'est que "la pointe de l'iceberg", a déclaré le pape François dans un entretien diffusé lundi. 

La crise des réfugiés en Europe n'est que "la pointe de l'iceberg" et il faut s'attaquer "à ses causes", a déclaré le pape François dans un entretien diffusé lundi, s'en prenant à "un système socio-économique mauvais et injuste".

"Un système socio-économique mauvais et injuste". "Nous voyons ces réfugiés, ces pauvres gens qui fuient la guerre et la faim, mais c'est la pointe de l'iceberg. En dessous, il y a la cause: un système socio-économique mauvais et injuste", a estimé le pape dans une interview accordée le 8 septembre à la radio catholique portugaise Renascença.

"Œuvrer pour la paix". "Là où la cause est la faim, il faut créer des sources de travail et des investissements. Là où la cause est la guerre, il faut œuvrer pour la paix", a précisé Jorge Bergoglio, rappelant qu'il est lui-même "fils d'émigrés" italiens en Argentine.

La sécurité. Le pape François a toutefois reconnu que les mouvements migratoires posent des problèmes de sécurité pour les pays européens, évoquant "un risque d'infiltration". "Aujourd'hui, les conditions de sécurité territoriale ne sont plus les mêmes qu'autrefois. Nous avons une guérilla terroriste extrêmement cruelle à 400 km de la Sicile", a-t-il expliqué en faisant allusion à la situation en Libye, où se sont implantés des groupes armés, notamment l'organisation Etat islamique (EI).