La coalition reprend ses opérations contre Daech depuis la Turquie

  • A
  • A
La coalition reprend ses opérations contre Daech depuis la Turquie
Image d'illustration. @ AFP
Partagez sur :

Les opérations aériennes de la coalition internationale contre Daech peuvent reprendre dimanche après la réouverture de l'espace aérien turc. 

La coalition contre le groupe Etat islamique a repris ses opérations aériennes contre l'EI depuis la Turquie, suspendues après la tentative de putsch militaire, a indiqué dimanche le Pentagone.

L'espace aérien turc rouvre. "Les opérations de la coalition contre le groupe Etat islamique ont repris dans toutes les bases en Turquie" après la réouverture de l'espace aérien turc aux avions militaires, a déclaré le porte-parole du Pentagone Peter Cook dans un communiqué.

1.500 militaires et civils américains. La Turquie joue un rôle clef dans les opérations de la coalition contre le groupe Etat islamique. Après avoir longtemps tergiversé, elle a autorisé en juillet dernier l'utilisation par la coalition de sa base aérienne d'Incirlik, au Sud du pays, pour le lancement d'opérations aériennes en Syrie toute proche et en Irak. Les Etats-Unis, qui ont 1.500 militaires et civils sur la base, y ont déployé notamment des drones, des avions d'attaque au sol A-10, des avions de guerre électronique Prowler et des avions ravitailleurs.

6.000 interpellations depuis vendredi soir. La Turquie avait suspendu l'utilisation de son espace aérien par des avions militaires après la tentative de putsch vendredi soir. Un responsable turc a indiqué à l'AFP qu'Ankara soupçonnait que la base d'Incirlik avait été utilisée pour le ravitaillement des avions de chasse utilisés par les putschistes vendredi soir. Un gradé de haut rang de l'armée de l'air, le général Bekir Ercan Van, et une douzaine d'officiers ont été arrêtés par les autorités turques sur la base, a annoncé dimanche le quotidien Hürriyet.

Selon le Pentagone, la base aérienne restait privée de courant dimanche, mais les opérations peuvent continuer avec des générateurs électriques de secours. "Les installations américaines utilisent toujours des sources électriques internes, mais nous espérons retrouver rapidement" l'accès au réseau électrique commercial, a indiqué le porte-parole du Pentagone. "Les opérations de la base ne sont pas affectées", a-t-il ajouté.