L'incroyable voyage d'une toile de Picasso

  • A
  • A
L'incroyable voyage d'une toile de Picasso
@ BERTRAND GUAY / AFP
Partagez sur :

Volé en France en 2001, un tableau du maître espagnol, estimé à plusieurs millions de dollars, a été retrouvé 14 ans plus tard aux Etats-Unis, où il avait été envoyé en guise de cadeau de Noël à 30 euros.

L'odyssée de "La coiffeuse". 14 ans de voyage. C'est presque une odyssée qu'a vécu "La coiffeuse", un des nombreux chefs-d'œuvre de Pablo Picasso. Propriété du gouvernement français, disparue en 2001 du Centre Pompidou où elle était exposée, la toile a miraculeusement refait surface.

Envoyé par colis depuis la Belgique. C'est un conte de Noël en retard pour le Centre Pompidou, qui va récupérer son dû, arrivé outre-Atlantique d'une bien étrange façon. En effet, elle a été envoyée par colis depuis la Belgique le 17 décembre dernier, le paquet portant la mention "ArtCraft/30 E/Joyeux Noël". Le tableau avait été envoyé en guise de cadeau de Noël à un mystérieux expéditeur, laissant penser qu'il avait été acheté 30 euros.  

"Un trésor perdu" retrouvé. Les autorités de New York ont récupéré le tableau de maître jeudi, après une longue enquête menée par les douanes américaines. Heureuse, la procureure de Brooklyn a annoncé qu'un "trésor perdu" avait été retrouvé, ajoutant qu'il allait désormais être "confisqué" suivant la procédure, avant d'être "remis à son légitime propriétaire". Les enquêteurs en charge du dossier se sont pour leur part félicités de cette trouvaille : "Le fait que 'La Coiffeuse' ait été récupérée envoie un message fort aux voleurs. Le trafic des antiquités volées aux Etats-Unis est en train de se tarir".

Vue pour la dernière fois à Munich. En revanche, le mystère de la disparition de cette toile reste entier. Le vol de "La Coiffeuse" avait été découvert en 2001, à l'occasion d'une demande de prêt. A l'époque, le personnel du Centre Pompidou n'avait pu que constater, impuissant, qu'elle n'était plus dans la pièce où elle avait été stockée. La dernière apparition publique du tableau remonte à quelques temps auparavant, à Munich, où elle avait été exposée. De la Bavière à New York en passant par la Belgique, la toile achève un beau voyage. Ne lui reste plus qu'à traverser l'Atlantique pour retrouver l'ambiance feutrée des galeries du Centre Pompidou.  

>> LIRE AUSSI - La France va récupérer un tableau volé par les Nazis

>> LIRE AUSSI - Le Cri de Munch sera exposé à la fondation Louis Vuitton

>> LIRE AUSSI - Un tableau à 2.7 millions d'euros jeté à la poubelle