Et si l'éclipse solaire du 20 mars nous plongeait dans le noir ?

  • A
  • A
Et si l'éclipse solaire du 20 mars nous plongeait dans le noir ?
@ AFP
Partagez sur :

L’éclipse partielle de soleil mettra à l’épreuve le système électrique européen, selon une étude publiée lundi.

L’Europe va-t-elle devoir s’éclairer à la bougie le 20 mars prochain ? Si nous n’en sommes pas encore là, l’éclipse partielle du soleil du mois prochain mettra à l’épreuve le système électrique européenne en réduisant drastiquement la production photovoltaïque. C’est la conclusion d’une étude publiée lundi par le réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d’électricité et de gaz (Entsoe). "Le 20 mars, sous un ciel clair, environ 35.000 mégawatts d'énergie solaire, soit l'équivalent de 80 unités de production de taille moyenne, vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir progressivement par la suite", indique l'étude.

"Un test sans précédent". "Le risque d'un incident ne peut pas complètement être écarté", ont affirmé les auteurs, qui rappellent que des pays comme l'Allemagne ou l'Italie disposent d'un nombre important d'unités solaires. "Ce sera un test sans précédent", ajoutent-ils. Selon l'étude, la coordination entre les différents gestionnaires de réseaux sera "cruciale" ce jour-là. D'autres sources de production électriques, comme le nucléaire ou le charbon, pourraient être appelées en renfort pour garantir l'approvisionnement électrique européen

L’équivalent de 25 à 30 réacteurs nucléaires français en cas de beau temps. En novembre dernier, le président du gestionnaire français du réseau à haute tension (RTE), Dominique Maillard, avait déjà alerté du danger. Mais un facteur sera essentiel : le temps. Car s'il fait beau avant l'éclipse, "on pourrait voir disparaitre brutalement près de 30.000 mégawatts du réseau électrique européen", expliquait-il alors dans Usine nouvelle. "L’équivalent de 25 à 30 réacteurs nucléaires français", chiffrait le site internet. Cependant, si le temps est couvert, l’impact de l’éclipse solaire sera largement réduit, puisque les panneaux solaires ne produiront que peu d’électricité.

>> LIRE AUSSI : L’éclipse solaire du 20 mars, cause de black-out en Europe ?