"Je ne savais même pas s'il était en vie"... 65 ans après, Nord et Sud-Coréens se retrouvent

Partagez sur :

Séparés depuis des décennies, des parents vivant de chaque côté de la frontière des deux Corées, encore techniquement en état de guerre, ont été autorisés à se retrouver pour quelques heures, lundi. 

EN IMAGES

L'émotion était forte, lundi, au Mont Kumgang, une petite station de montagne nord-coréenne. Plusieurs dizaines de Sud-Coréens d'un âge avancé ont exceptionnellement été autorisés à s'y rendre pour rencontrer des parents qu'ils n'ont plus revus depuis... la Guerre de Corée (1950-1953).


EN VIDÉO - Les bouleversantes réunions de familles entre les deux Corées

Des participants très âgés. Des millions de personnes ont été séparées de membres de leur famille par ce conflit qui a scellé la division hermétique de la péninsule. Et 65 ans après l'armistice, le temps est compté pour les survivants, pour la plupart très âgés. Environ 90 d'entre eux ont été tirés au sort pour participer à ces retrouvailles, organisées sur trois jours, avant de nouveaux adieux, a priori définitifs cette fois. Sous la surveillance d'agents Nord-Coréens, les heureux élus ont été photographiés et interrogés par plusieurs médias. 

Des pays en état de guerre. Cette nouvelle série de réunions, les premières depuis trois ans, se veut une illustration supplémentaire de la détente entre le Nord et le Sud, après des années de montée des tensions en raison des programmes nucléaire et balistique de Pyongyang. Aucun traité de paix n'ayant été signé, Nord et Sud sont encore, techniquement, en état de guerre, et toute communication civile entre les deux États est rigoureusement proscrite.