Israël juge "absurdes" les accusations de l'ONU sur la colonisation

  • A
  • A
Israël juge "absurdes" les accusations de l'ONU sur la colonisation
@ HAZEM BADER / AFP
Partagez sur :

Un envoyé spécial de l'ONU avait déploré qu'Israël poursuive ses annonces liées à la colonisation malgré les recommandations de l'organisation internationale. 

Le gouvernement israélien a qualifié mardi d'"absurdes" les critiques de l'ONU sur la poussée de la colonisation israélienne en Cisjordanie et à Jérusalem-est occupés depuis près d'un demi-siècle.

Démolitions d'habitations palestiniennes. L'envoyé spécial de l'ONU au Proche-Orient Nickolay Mladenov a déploré lundi devant le Conseil de sécurité que les "recommandations du Quartette (Etats-Unis, ONU, Russie et Union européenne) continuent a être bafouées, y compris par une poussée des annonces par Israël liées à la colonisation et la poursuite des démolitions" d'habitations palestiniennes. Nickolay Mladenov a rappelé que les colonies, ces implantations civiles israéliennes sur des terres occupées depuis 1967, étaient illégales au regard de la loi internationale. La communauté internationale considère la colonisation, qui s'est poursuivie sous tous les gouvernements israéliens, comme un obstacle majeur à la paix.

Une "distorsion de l'Histoire" pour Israël. Les propos de Nickolay Mladenov "constituent une distorsion de l'Histoire et du droit international", a répliqué dans un communiqué le porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu, David Keyes. "Les juifs sont à Jérusalem et en Judée-Samarie (Cisjordanie) depuis des milliers d'années et leur présence n'est pas un obstacle à la paix", a-t-il dit. "L'obstacle à la paix, c'est cette entreprise sans fin visant à dénier les liens entre le peuple juif et une partie de leur terre historique"."Prétendre qu'il est illégal pour les juifs de construire à Jérusalem est aussi absurde que prétendre qu'il est illégal pour les Américains de construire à Washington ou pour les Français à Paris", a-t-il ajouté.

Israël considère tout Jérusalem, y compris Jérusalem-Est occupée et annexée, comme sa capitale indivisible. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auxquels ils aspirent. "L'exigence palestinienne selon laquelle un Etat palestinien devrait être ethniquement épuré des juifs est scandaleuse, et l'ONU doit la condamner au lieu de l'adopter", a dit David Keyes. De son côté, Nickolay Mladenov a recensé lors de son intervention des projets de construction de plus de 1.700 logements annoncés par le gouvernement israélien depuis le 1er juillet, dont plus de 1.000 à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville occupée et annexée par Israël.