Israël approuve 31 logements pour colons à Hébron, une première depuis 2002

  • A
  • A
Israël approuve 31 logements pour colons à Hébron, une première depuis 2002
Hébron est une poudrière où quelque 800 juifs vivent sous haute protection militaire parmi 200.000 Palestiniens.@ HAZEM BADER / AFP
Partagez sur :

Les 31 logements doivent voir le jour dans le centre de la Vieille ville sur un terrain appartenant actuellement à l'armée israélienne.

Israël a approuvé lundi la construction de 31 logements pour colons juifs dans la ville de Hébron en Cisjordanie occupée, une première depuis 2002, a indiqué l'organisation israélienne anti-colonisation La Paix maintenant. Les 31 logements doivent voir le jour dans le centre de la Vieille ville sur un terrain appartenant actuellement à l'armée israélienne, a-t-elle dit.

Des recours jusqu'à la Cour suprême israélienne sont encore possibles. Hébron est une poudrière où quelque 800 juifs vivent sous haute protection militaire parmi 200.000 Palestiniens. La coexistence des Palestiniens et des juifs y est une source de tensions et de violences permanentes. L'approbation décernée lundi par l'autorité israélienne gouvernant en Cisjordanie sous occupation depuis cinquante ans est encore susceptible d'objections et de recours, jusqu'à la Cour suprême israélienne, a dit Anat Ben Nun, une responsable de La Paix maintenant.

"La colonisation à Hébron représente le visage le plus laid de l'occupation". Mais l'ONG s'alarme de la portée de cette décision, compte tenu de la situation d'Hébron. "La colonisation à Hébron représente le visage le plus laid de l'occupation", a indiqué La Paix maintenant dans un communiqué. Selon elle, la population des colons à Hébron devrait augmenter de 20% grâce aux permis autorisés lundi. "En faisant tout ce qui est en son pouvoir pour faire plaisir à un petit groupe de colons, (le Premier ministre israélien) Benjamin Netanyahu attente non seulement à la moralité d'Israël et à son image internationale, mais foule au pied les valeurs fondamentales des droits de l'Homme et de la dignité", dit l'ONG.