Irma : le roi des Pays-Bas en visite sur l'île ravagée de Saint-Martin

  • A
  • A
Irma : le roi des Pays-Bas en visite sur l'île ravagée de Saint-Martin
Le roi, qui a visité une école et un hôpital, a aussi échangé avec des bénévoles, des policiers et des militaires.@ VINCENT JANNINK / ANP / AFP
Partagez sur :

Willem-Alexander, arrivé lundi, a fait une tournée des zones les plus touchées par l'ouragan Irma dans la partie néerlandaise de l'île.

Le roi des Pays-Bas est arrivé lundi sur l'île caribéenne de Saint-Martin (Sint Maarten) pour observer le déploiement de l'aide humanitaire mise en place sur le côté néerlandais après le passage meurtrier de l'ouragan Irma, a fait savoir la royauté.

Etat "apocalyptique". Accompagné du ministre néerlandais de l'Intérieur Ronald Plasterk, le roi Willem-Alexander s'est rendu compte de l'état "apocalyptique" de l'île, dont l'apparence après le passage d'Irma est comparable à une "zone de guerre", selon les premiers évacués arrivés sur le sol néerlandais. L'ouragan Irma a fait au moins dix morts et sept disparus dans la partie française de Saint-Martin et quatre dans la partie néerlandaise.

Aéroport opérationnel. Arrivés en avion depuis Curaçao, la délégation a tout d'abord évalué les dégâts subis par l'aéroport Prinses Juliana, tout juste remis en service pour permettre l'acheminement des secours. Puis elle a effectué une tournée des zones les plus touchées de l'île, où habitent près de 40.000 citoyens néerlandais. Le roi a également "échangé avec des bénévoles, des policiers et des militaires", ont rapporté les autorités néerlandaises dans un communiqué.

Visite d'une école et d'un hôpital. Après une visite de l'hôpital Sint-Maarten Medical Center et d'une école, d'où les opérations de secours sont coordonnées, le roi Willem-Alexander et Ronald Plasterk se rendront mardi sur les îles voisines néerlandaises de Saba et de Saint-Eustache, également touchées par l'ouragan Irma.

Premières évacuations lundi. Lundi, les premiers évacués de Sint-Maarten ont pu rejoindre les Pays-Bas grâce à un avion affrété par les autorités néerlandaises. La centaine de touristes et de personnes originaires de l'île ont été accueillis avec beaucoup d'émotions par leurs proches à l'aéroport d'Eindhoven, marquant pour eux la fin d'un "cauchemar".