Iran : des dizaines de milliers de personnes dans des manifestations pro-régime

  • A
  • A
Iran : des dizaines de milliers de personnes dans des manifestations pro-régime
Des manifestants défilent mercredi pour exprimer leur soutien au régime iranien (image d'archives du 30 décembre) @ HAMED MALEKPOUR / TASNIM NEWS / AFP
Partagez sur :

Après les multiples manifestations de militants anti-régime, des dizaines de milliers de soutiens du gouvernement défilent mercredi dans plusieurs villes d'Iran.

Des dizaines de milliers de manifestants pro-régime se sont rassemblés mercredi dans plusieurs villes d'Iran pour soutenir le régime et condamner les "troubles" qui ont agité le pays ces derniers jours, selon des images diffusées en direct par la télévision d'État.

"Fauteurs de trouble", "mort à l'Amérique". Munis de pancartes dénonçant les "fauteurs de troubles", les manifestants ont scandé des slogans en faveur du guide suprême, l'ayatollah Ali Khamenei, mais aussi "mort à l'Amérique", "mort à Israël" et "mort aux Monafegh", terme qui désigne les Moudjahidines du peuple dans la bouche des autorités. La télévision diffuse en direct des images de manifestations massives dans les villes d'Ahvaz (sud-ouest), Arak (centre), Ilam (ouest), Gorgan (nord), et Kermanshah (ouest) notamment.

Des manifestations mortelles. Ces derniers jours, l'Iran a été le théâtre de manifestations contre les difficultés économiques et le pouvoir. Au total, 21 personnes ont été tuées dans des violences depuis le début de ces protestations le 28 décembre à Machhad (nord-est).

Les manifestations de mercredi matin interviennent après une nuit calme dans la capitale Téhéran, qui avait connu de petites manifestations les trois nuits précédentes, ont rapporté les médias et des responsables. "Aucune information n'a été publiée sur des affrontements ou des arrestations à Téhéran", a affirmé tard mardi l'agence Ilna, proche des réformateurs. Le déploiement policier était aussi moins visible que les jours précédents, ont constaté des journalistes de l'AFP.